Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

250 personne(s) aiment cet article depuis le 13/08/2015

Sorties de pêche à la perle

Pêche à la perle de gardons à l’Abbaye d’Aulne

Décor idyllique pour une journée de pêche passionnante

Ce 13 août 2015, j’ai reçu l’autorisation de Michel, un vieil ami, pour embarquer dans sa barque à l’abbaye d’Aulne pour une pêche de gardons. Un lieu enchanteur pour tout passionné de pêche. L’excitation était à son comble, car je n’ai pas encore eu l’occasion d’acquérir ma propre embarcation pour cet endroit.

Comme à mon habitude, je me suis levé aux aurores, prêt à profiter pleinement de cette sortie de pêche tant attendue. Après avoir soigneusement chargé tout mon matériel dans le coffre de ma voiture. je me suis dirigé vers la Sambre. Elle est située assez loin du domicile de ma compagne à Houdeng. Malheureusement, le trajet jusqu’à la destination s’est révélé plus long que prévu, me faisant perdre précieuses minutes en raison d’un accident sur la route.

Pendant les vacances scolaires, il était préférable d’éviter de pêcher l’après-midi. Les lieux sont pris d’assaut par de nombreux amateurs de pêche en quête de détente. C’est pourquoi j’ai pris soin d’arriver de bonne heure, espérant ainsi trouver une place de stationnement confortable sur les rives de la Sambre.

Pêche audacieuse au cœur de la rivière

Une fois sur place, j’ai déchargé mon matériel avec précaution. Je sentais une excitation grandissante à mesure que je me rapprochais de la barque de Michel. C’était une embarcation en polyester, autrefois mienne, mais que j’aifinalement cédée à Michel faute de temps pour m’en occuper convenablement. La barque offre une stabilité remarquable, ce qui promet un confort optimal lors des sessions de pêche. Cependant, il y a un inconvénient majeur : je dois pêcher à l’endroit où la barque est amarrée. En efffet Michel en détient les clés, ce qui limite quelque peu mes options.

Quoi qu’il en soit, une fois installé dans la barque. j’e prends quelques instants pour observer attentivement le courant de la rivière. À ma grande déception, le débit n’était pas optimal, ce qui signifie que je devrais m’aventurer assez loin pour espérer une bonne pêche. Cette sortie de pêche à la perle promettait donc d’être physiquement exigeante, mais je ne recule jamais devant un défi.

Après avoir préparé ma canne à pêche avec précaution, j’ai sondé ma position pour évaluer la profondeur des eaux environnantes. Heureusement, tout était parfaitement en place depuis ma dernière visite, ce qui m’a rassuré quant à la profondeur. Je sais également que plus loin, en direction de la berge opposée, le fond de la rivière descendait progressivement.

La pêche des gardons à l’Abbaye d’Aulne

Lors de mes premières coulées, les premiers gardons se font prendre à l’hameçon. La tension montait en moi, et j’étais satisfait des premiers résultats obtenus.

Cependant, l’inattendu est venu perturber ma quiétude :

l’arrivée d’Armand, un autre pêcheur aguerri, par le plus grand des hassard soudainement le courant de la rivière s’est interrompu . Dans une telle situation, insister de la berge ne sers à rien. Il est impératif de tenter sa chance dans le courant en ajoutant des éléments de a ma canne ou en avançant la barque.

Conscient de l’importance du courant, Armand s’est rapidement déplacé vers le cœur de la rivière, là où le débit était optimal. Il enchaînait les prises de gardons avec aisance, bien qu’il en rate également un certain nombre. De mon côté, je contine à capturer des gardons, mais le processus se révélait plus laborieux. Je dois démonter plusieurs éléments à chaque prise, ce qui me prenait davantage de temps pour décrocher chaque poisson.

Le soleil, toujours généreux, diffusait sa chaleur sur notre embarcation, ajoutant un sentiment de douceur à cette journée de pêche de gardons à l’Abbaye d’Aulne.

Après plusieurs heures de pêche fructueuse, Armand a décidé de replier ses affaires et de rentrer chez lui. Quant à moi, j’ai choisi de prolonger mon expérience de pêche pendant encore deux heures, dans l’espoir d’attraper quelques prises supplémentaires.

Vers 14 heures, constatant qu’il ne se passait plus rien depuis un certain temps, j’ai décidé de suivre les traces d’Armand et de mettre un terme à ma session de pêche.

Conclusion de cette pêche de gardons à l’Abbaye d’Aulne

En conclusion, cette sortie de pêche à la perle a été à la fois passionnante et exigeante. Les conditions n’étaient pas toujours optimales, mais j’ai su tirer parti de chaque instant. Au total, j’ai réussi à capturer 81 poissons, comprenant 79 gardons et 2 brèmes, au cours de ces huit heures d’efforts soutenus.

Que tu sois un débutant curieux, un amateur passionné ou un fervent adepte de la pêche comme moi, je t’invite à t’inscrire pour partager tes propres expériences de pêche et raconter tes histoires. Si tu souhaites rester à l’affût des derniers articles sans avoir à te rendre sur mon site, tu peux te rendre sur mon blog où tu trouveras également une multitude de vidéos captivantes sur ma chaîne youtube.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Abbaye d'aulne le 13 août 2015
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 8h00 pour un total de 81 poissons

La moyenne des captures est de 10 poissons par heure

le détail des prises

79 gardon(s)

2 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 67 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com