Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

223 personne(s) aiment cet article depuis le 22/09/2016

Sorties de pêche à la perle

Fantastique pêche à la perle du 22 septembre 2016

Une sortie de pêche à la perle au Trou d’Aulne

Ce jour-là, le 22 septembre 2016, Didier a décidé de m’accompagner pour une sortie de pêche à la perle au Trou d’Aulne. Fort de ses expériences précédentes, Didier est déterminé à établir un nouveau record de gardons. Je suis allé vérifier sur le site des voies navigables et le courant semble toujours correct, même si nous devons garder à l’esprit que ce site de la région wallonne n’est pas une science exacte. A chaque sortie on éspere un nouveau record pour la sortie de pêche à la perle

Nous ne pourrons constater le courant qu’une fois arrivés à l’abbaye d’Aulne, bien que nous ne devions pas trop nous y fier, car vers 11h00, le courant se modifie et est souvent au ralenti. Au lieu-dit du Trou d’Aulne, il y a des fissures au niveau des poutres, ce qui nous assure, dans tous les cas de figure, un courant.

Cette fois, le lieu de rendez-vous est chez moi, afin que Didier puisse m’aider à descendre la batterie pendant que je m’occupe du moteur. Il monte encore une fois les 3 étages sans ascenseur pour m’aider à descendre mon matériel. Une fois tout chargé, nous prenons la direction de l’abbaye d’Aulne. Cette fois, il faut tout décharger pour commencer avec notre matériel respectif, puis le moteur et la fameuse batterie qui a été remplie la veille.

Lorsque tout est installé, il faut bien sûr vérifier l’équilibre de la barque, fixer le moteur, la batterie et bien évidemment larguer les amarres sans oublier les poids.

Enfin, nous pouvons nous reposer pendant 30 minutes et profiter du calme.

Les premiers gardons

Après 25 minutes de navigation, nous commençons à entendre le bruit du déversoir. Je demande à Didier si nous pouvons faire une première pause pour évaluer le courant. Il est très lent, trop lent pour pêcher dedans.

Nous devons continuer notre chemin jusqu’au déversoir, mais cette fois nous allons trop loin, le courant est bien trop rapide. Nous nous inquiétons et décidons de descendre de 200 mètres pour être en face de la pointe de l’île.

Il reste à larguer les amarres de telle manière à pouvoir pêcher en plein milieu du déversoir. Une fois confortablement installé, je me laisse bercer par ce courant, mais Didier est trop pressé. Après avoir pris son fond, il commence déjà les premières coulées. Les résultats ne se font pas attendre et il capture déjà un premier gardon alors que ma ligne n’est pas encore dans l’eau.

Pendant que je me prépare, Didier enchaîne avec 5 gardons. Enfin, c’est à mon tour de commencer à pêcher. En un rien de temps, sans changer de perle ni de plomb, je capture 3 gardons sur 3 coulées.

Les modifications pour cette pêche à la perle record

De son côté, Didier ne capture plus rien. Il décide d’apporter des modifications. Je lui explique qu’il devrait essayer d’aller plus loin sans amorcer, juste pour voir s’il ressent quelque chose. Mais rien ne se passe. Il effectue alors des coulées en changeant de perles.

Pendant ce temps, avec la perle de départ qu’il avait aussi, j’en suis déjà à 16 poissons. Didier décide de faire marche arrière et me demande de comparer nos deux lignes en termes de plombée.

Nos deux lignes sont réglées quasiment au millimètre près, mais cela ne change pas grand-chose. Sur le temps où je capture 3 gardons, Didier en capture 2. Nous ne comprenons pas cette différence.

Didier continue à ajuster les plombs et change à nouveau de perles, pour finalement faire pire que mieux.

Conclusion de ce record pour la pêche à la perle

La conclusion de cette sortie de pêche est incroyable .Bbien que nous ayons tous les deux la même ligne, j’ai réussi à capturer plus de poissons que lui. Il doit y avoir une explication à cela.
Peut-être le fait que j’étais en fin de coulée ou peut-être une différence dans la façon de travailler la perle. N’oublions pas qu’avec cette technique de l’indicateurs, on peut faire presque ce que l’on veut avec cette perle. La différence entre nos deux bourriches est quand même conséquente. Puisque Didier en aura capturé un total de 122, tandis que de mon côté, j’en aurai attrapé 155 poissons, dont 149 gardons et 6 brèmes.

Si toi aussi tu veux te mettre à la pêche à la perle ou découvrir cette technique. jIl te suffi de t’inscrire et à parcourir les articles, le tout de manière gratuite bien entendu. Tu peux également consulter ma chaîne youtube avec de nombreuses vidéos, ainsi que ma chaîne de blog où tu pourras suivre mes derniers articles. N’oublie pas que tu as également la possibilité de partager tes propres sorties de pêche.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Hourpes le 22 septembre 2016
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 11h00 pour un total de 155 poissons

La moyenne des captures est de 14 poissons par heure

le détail des prises

149 gardon(s)

6 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 32 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com