Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

235 personne(s) aiment cet article depuis le 27/09/2015

Sorties de pêche à la perle

Formidable pêche avec des gardons exceptionnels

Une sortie de pêche avec des gardons exceptionnels

En ce 27 septembre 2015, je retrouve une fois de plus Didier pour une journée de pêche formidable dans la rivière de l’eau d’heure. Depuis sa dernière expérience réussie, Didier ne peut plus se passer de cet endroit. A cet endroit il a réussi à attraper plus de 30 gardons exceptionnels, tous mesurant entre 20 et 30 cm. C’est une véritable prouesse dans nos jours de pêche en rivière.Comme toujours nous devrions retrouver noas amis les gardons exceptionnels

Pour profiter au maximum de cette sortie, nous décidons de fixer notre rendez-vous avant le lever du soleil . Toutefois, cette fois-ci, nous constatons qu’il est difficile de pêcher dans le bon courant. Pour remédier à cela, nous prenons l’initiative de nous installer sur la rive opposée. En optant pour cette stratégie, nous pourrons utiliser des cannes de 2 mètres . Le fond de la rivière ne dépasse pas 1,20 mètre. Cela facilitera grandement notre pêche.

Préparation minutieuse pour notre journée de pêche

La toute première chose que nous faisons est de défricher l’endroit où nous nous installons. Malheureusement, il est envahi de ronces et de chardons, ce qui rend la tâche ardue. Après environ une heure d’efforts, nous commençons enfin à voir le bout du tunnel. Pour rendre notre installation plus confortable, nous avons chacun pris un plancher en aluminium qui nous servira de base.

Une fois l’endroit dégagé, nous déposons délicatement notre matériel de pêche. Du côté opposé de la berge, nous ressentons une étrange sensation, mêlant excitation et anticipation.

Sans perdre de temps, nous attachons nos plombs de sonde et nous les laissons descendre au fond de la rivière. Nous veillons à régler nos indicateurs de manière à ce qu’ils nous signalent lorsque nos perles toucheront le fond de l’eau.

Les premiers passages se font sans résultat probant, mais nous savons que cela est souvent le cas. Il faut généralement un peu de temps pour que les poissons soient attirés par le chenevis que nous avons utilisé comme appât. Soudain, une première attaque survient sur ma perle et, dans un mouvement rapide, j’attrape le premier gardon de la journée. Je suis ravi d’avoir été le premier à réussir cette capture.

Une belle série de captures de gardons

Aussitôt après, Didier saisit l’opportunité et en attrape un deuxième. Nous sommes tous les deux comblés par ce démarrage prometteur.

en effet nous continuons à enchaîner les prises, les gardons se succédant à un rythme effréné. Cependant, pour chaque gardon capturé, c’est un défi supplémentaire. Nous sommes obligés d’utiliser l’épuisette presque à chaque fois pour maîtriser ces poissons combatifs.

Malheureusement, Didier éprouve encore quelques difficultés à s’adapter à cette technique de pêche à la perle, ce qui lui fait rater plusieurs opportunités. De mon côté, je suis plutôt satisfait de mes résultats, car presque chaque coup de ligne se solde par la capture d’un gardon.

Après plusieurs heures de pêche intense, subitement, un calme plat s’installe autour de nous, comme cela s’était déjà produit lors de notre précédente sortie. Malgré cela, Didier reste déterminé et insiste pour que nous continuions à pêcher, espérant que les touches reviendront.

Je décide de lui laisser faire et de vivre cette expérience à sa façon. Pendant près de 3 heures supplémentaires, Didier tente inlassablement de capturer un nouveau gardon, mais sans succès. Les poissons semblent s’être retirés de notre zone de pêche. Malgré mes encouragements, il persiste dans ses essais, testant différentes perles dans l’espoir d’une réaction des poissons.

Finalement, en fin d’après-midi, Didier réalise que les gardons ne reviendront pas ce jour-là. Sa persévérance lui a coûté du temps, mais il a finalement compris la situation. Ah, Didier, il est vraiment têtu, mais c’est aussi cette ténacité qui lui permet de progresser dans sa pratique de la pêche.

Conclusion avec des gardons exceptionnels

Le résultat de cette sortie de pêche est de nouveau merveilleux. En tenant compte que Didier a cherché pendant 3 heures sans rien prendre, soit un total de 10 heures de pêche. J’ai réussi à capturer 88 gardons exceptionnels et 7 énormes brèmes durant cette sortie de pêche. Tandis que Didier de son côté en a pris 68 poissons.

D’ailleurs si vous souhaitez vivre des expériences similaires et découvrir de nouveaux endroits de pêche, je vous invite à consulter mon blog sur CanalBlog. Vous y trouverez des articles passionnants qui vous aideront à améliorer vos compétences de pêche, à vous tenir au courant des dernières tendances et à vous inspirer pour explorer de nouveaux horizons. N’hésitez pas à rejoindre notre communauté de pêcheurs enthousiastes et à partager vos propres histoires et astuces.

De plus, pour des vidéos captivantes sur la pêche, je vous invite à visiter ma chaîne youtube. Vous y découvrirez des contenus qui vous permettront d’améliorer vos techniques, de suivre nos aventures sur le terrain et de vous immerger dans l’univers passionnant de la pêche. Abonnez-vous à notre chaîne pour ne manquer aucune vidéo et rejoignez une communauté de passionnés qui partagent la même passion pour la pêche.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Marchienne-au-pont le 27 septembre 2015
dans eau d'heure
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 10h00 pour un total de 95 poissons

La moyenne des captures est de 10 poissons par heure

le détail des prises

88 gardon(s)

7 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 67 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com