Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

213 personne(s) aiment cet article depuis le 07/07/2015

Sorties de pêche à la perle

Médiocre pêche à la perle du 7 juillet 2015

Une aventure paisible en bord de Sambre

Pour cette sortie de pêche du 7 juillet, je vais lancer mon choix sur l’abbaye d’Aulne. C’est un coin de Sambre assez magnifique pour y pratiquer la pêche à la perle. Les gardons y sont en nombre suffisant, et l’endroit est peu fréquenté, ce qui donne encore plus de charme à l’endroit.La perle grise de lapartie pour cette sortie de pêche à la perle

L’heure de départ de chez moi est toujours la même, puisque c’est bien avant le lever du soleil. En me réveillant, je m’occupe de finaliser les derniers petits détails pour cette sortie de pêche. Cela fait depuis quelques jours qu’il n’a pas plu, le courant devrait être correct dans le déversoir de l’abbaye.

Après avoir descendu mes affaires de mon appartement situé au 3ème étage sans ascenseur, je prends la direction de la Sambre. Il va sans dire que je suis toujours impatient de regagner cet endroit.

Lors de mon arrivée, je ne peux être que le premier sur le lieu. Je ne vise pas une place en particulier, puisque j’ai reçu une nouvelle fois l’autorisation de Michel afin de pouvoir pêcher dans sa barque.

Il me faut à présent transporter tout mon matériel vers cette barque en faisant très attention de ne rien oublier dans la voiture.

À bord de la barque de Michel

La barque de Michel est une barque très stable et assez large, ce qui nous donne un confort remarquable. Une fois bien installé, je commence à déployer ma canne à déboîter. Je prépare toujours tous les éléments, car ce jour, au vu du courant assez faible, je vais peut-être devoir aller voir ce qui se passe un peu plus loin, là où le courant semble un peu plus important. Mais pour l’instant, on va en rester avec deux maximum, et on verra au fil des heures.

En effet la première chose à réaliser une fois que la ligne est montée est bien entendu de vérifier le niveau de l’eau avec un plomb de sonde. C’est vraiment une étape très importante dans cette pêche à la perle, et encore plus avec ma technique. Une fois cette opération réalisée, il faut encore trouver la bonne perle et la bonne plombée. En effet, souvent avoir un plomb en plus ou en moins peut réellement faire la différence.

La perle grise pour cette sortie de pêche

Je commence, comme à chaque fois, mes premières coulées dans le bord de la barque. Des fois, lorsque le courant est important, je n’utilise que le scion car je sais que le poisson se refugie dans les bords, sûrement pour éviter d’être emporté par le courant.

Quoi qu’il en soit, ce jour, ce n’est pas le cas, puisque le courant a l’air tout à fait correct. Lors de ces premières coulées, il ne faut surtout pas oublier d’agrainer. C’est une opération cruciale, il ne faut pas lancer trop de graines ni trop peu, juste de quoi alerter les premiers gardons.

J’essaie plusieurs perles dans le bord, mais cela ne donne rien. J’ajoute un embout et cette fois, avec la perle noire à facettes, je ressens les premières secousses. Je comprends donc que le gardon est dans cette zone de pêche. Après avoir ressenti plusieurs touches, il est temps une nouvelle fois de tester mes autres perles. Je passe en revue les perles principales. Arrive le tour de la perle grise, dénommée par certains de magique, et encore une fois, elle porte bien son nom puisque avec cette perle, c’est le premier gardon qui sort de l’eau. Mais une chose m’intrigue tout particulièrement. C’est la taille de ma bannière que je vais réduire de façon drastique pour pouvoir encore mieux faire travailler ma perle dans l’eau.

Une cadence moyenne de gardons

Cette fois, le train est parti, et les gardons se suivent les uns derrière les autres. Il m’aura fallu environ 40 minutes avant de trouver ce qu’il voulait pour ce jour. Bien entendu, j’ai encore essayé d’améliorer les prises en ajoutant ou en retirant un plomb, mais cette fois, cela a été pire que mieux. Dans ce contexte, je reviens rapidement à la plombée originale.

Lorsque l’on prend du poisson de cette manière, le temps passe relativement vite. A cet instant présent, je suis à une cadence de 10 poissons l’heure. Ce n’est pas miraculeux, mais cela représente en moyenne, avec les temps de recherche compris, un poisson toutes les 6 minutes. Pas de quoi s’ennuyer.

Le résumé de cette sortie de pêche avec la perle grise

En résumé, les conditions de pêche ont été faciles, et au final, je n’ai pas dû chercher beaucoup après le poisson. Des fois, cela est bien plus compliqué. Le détail de cette sortie de pêche sera donc de 73 poissons en 7 heures de pêche. La moyenne est de 10 poissons l’heure, ce qui nous fait un poisson toutes les 6 minutes.

Si tu veux découvrir ma chaîne youtube et pouvoir voir ou revoir mes vidéos, il te suffit de cliquer ici.

Si tu aimes les magazines en ligne, je te propose d’en lire plus de 70 de façon entièrement gratuite.

Tu préfères être tenu au courant de façon directe de mes derniers articles ? Tu peux aussi me suivre sur mon blog de blogger.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à abbaye d'aulne le 7 juillet 2015
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 7h00 pour un total de 73 poissons

La moyenne des captures est de 10 poissons par heure

le détail des prises

71 gardon(s)

2 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 34 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com