Mon premier essai de pêche à la perle en sambre
Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

Cet article a déjà été vu par 31 personne(s) différentes depuis le 20/12/2017

Mon premier essai de pêche à la perle en sambre

Avant propos

À travers 7 articles, je vais vous expliquer mes 7 premières anecdotes.
La troisiéme anecdote : mon premier essai de pêche à la perle en Sambre.

Première anecdote : ma première rencontre avec des pêcheurs à la perle

Deuxiéme anecdote : ma première ligne a la perle

Troisiéme anecdote : mon premier essai de pêche à la perle en Sambre

Quatriéme anecdote : mon deuxième test de pêche à la perle a l’abbaye d’aulne.

Cinquiéme anecdote : tour de Sambre pour rencontrer des pêcheurs à la perle.

Sixiéme anecdote : mes premières lignes pour la pêche à la perle.

Septiéme Anecdote : rencontre avec Popol le perleur

Mon premier test de pêche à la perle en Sambre.

Afin que vous puissiez savoir de quoi je parle
Tu devrais aller lire avant toute chose cet article qui te parle comment j’ai trouvé ma première ligne à la perle.
Car dans cet article, je vais vous raconter mon anecdote de mon premier essai de pêche à la perle en Sambre.

Après avoir dupliqué la ligne que j’avais trouvée
Il ne me restait plus qu’une seule chose à faire, c’était d’attendre que les beaux jours puissent revenir, afin de réaliser ces premiers essais.

Mon choix se portera sur Landelies

C’était encore du temps ou je ne possédais que des cannes en fibres de verre de 4,50 mètres ou de 5 mètres avec le bon vieux moulinet bleu métal pour gardon.
Je ne connaissais pas encore la magie des Cannes à déboîter et surtout dans le futur, le plaisir qu’elle allaient me fournir.
Par contre, je pouvais déjà bien comprendre que ces lignes à moulinets avec le fil qui s’enroulait au bout de la canne étaient un des gros défauts.
Sans compter le fil entre les anneaux qui partait avec le vent
Puis il y avait ce fameux moulinet ou il fallait avoir des doigts d’ange pour le régler lors de la capture d’un beau poisson.

Le jour x arrive pour cette pêche à la perle en Sambre

Je commence comme à mon habitude avec des graines ou avec des asticots.
Sans oublier mon amorçage qui comme à chaque fois ne me donnait pas de bons résultats
Mélangé, toutes ces farines n’ont jamais été mon fort.

Enfin, je me décide.

Dans le début de l’après-midi de ce beau jour, je prépare ma ligne pour perler.
Je dois dire que je tremblais à l’idée de réaliser quelque chose que je n’avais jamais fait.
Pour rappel
Il n’existait que très peu de documentation sur cette technique de pêche à la perle
N’y connaissant rien, je commence une première coulée.

Premier mouvement, je vous le donne en plein dans le mille, je reste accroché sur le fond
Je tire et avec ma chance, toute ma ligne avait disparu.
Une chance que j’ai une deuxième ligne
Je remonte l’ensemble et je refais un test.
Idem premier mouvement, encore, accroché sur le fond

Abandon de cette pêche à la perle en Sambre

Je vous assure que cela a été vite réglé.

J’ai pris cette canne et l’ai mise derrière moi.
Finalement et comme je le redoutais ce n’était pas fait pour moi
Je vous assure que lorsque j’ai un coup de sang, ça va vite.

J’ai donc continué ma sortie de pêche à l’asticot avec le désir d’abandonner cette technique au plus vite
Je me suis dit, il faut vraiment s’y connaître pour faire des choses pareilles.
Pas pour moi

Je donne un lien d’une de mes premières vidéos.

Si tu as connu toi aussi un mauvais départ, laisse-moi un commentaire.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com