Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

236 personne(s) aiment cet article depuis le 04/10/2016

Nouveautés

Beaux gardons Lors de la pêche à la perle du 04 octobre

Préparatifs et arrivée dans les eaux de l’Heure

Ce jour-là, le Trou d’Aulne pour cette année est terminé. En effet, le courant est revenu partout, ce qui signifie que pêcher au pied des déversoirs est désormais impossible. De plus, il sera bientôt temps de retirer les barques de l’eau.Mais cela ne nous empêche pas de vouloir encore capturer de beaux gardons lors de cette technique de pêche à la perle.

Le 4 octobre 2016 marque l’une de nos dernières sorties de pêche dans le courant. Didier sera une fois de plus de l’aventure. Plus besoin de se retrouver chez moi. Nous nous donnons rendez-vous à Marchienne-au-Pont pour aller pêcher dans la rivière de l’Eau d’Heure. Je pense même que c’est là-bas que Didier a fait ses premiers pas avec cette technique de pêche à la perle.

Le rendez-vous est donc très tôt le matin. Comme à chaque fois, nous espérons être les premiers sur place afin de prendre possession de notre emplacement habituel. Nous avons nos habitudes et nos repères. Il y a suffisamment de place pour pêcher à deux avec la technique de la perle et de l’indicateurs.

Bien souvent, c’est Didier qui arrive le premier et dépose une partie de ses affaires en m’attendant. Une fois que j’arrive, nous déchargeons tout le matériel et commençons à nous installer. La première chose à faire à cet endroit est bien sûr de monter l’épuisette. Cela est vraiment important compte tenu de la taille de certains gardons. D’ailleurs, il est étrange que je n’ai plus jamais vu d’autres pêcheurs pratiquer cette technique à cet endroit . Dpuis la première fois en 2012, où j’en ai vu deux.

Matinée mémorable de pêche avec de beaux gardons

Quoi qu’il en soit, la première chose que nous faisons est de sonder l’endroit. Inutile de perdre du temps à explorer toute la zone, car nous la connaissons comme notre poche. Cette étape se fait donc rapidement.

Cette fois, je pense que Didier a bien compris qu’il faut profiter le plus vite possible de l’activité des gardons. Elle ne dure que quelques heures le matin dans cette rivière, bien qu’ils recommencent à mordre en soirée. Attention, je n’ai pas dit que ça ne mordait plus en journée. Mais pêcher pendant une heure et prendre seulement 5 poissons n’est pas réalisable. Surtout compte tenu de la longueur de ligne avec laquelle nous pêchons.

Je suis le premier à lancer ma ligne, avec une perle grise qui est très prisée par les gardons de l’endroit. Déjà une coulée et plusieurs attaques, les gardons sont déjà là. Didier me rejoint et nous commençons à pêcher ensemble, nos indicateurs descendant et remontant. Qui de nous deux attrapera le premier gardon ? Quelques minutes plus tard, c’est moi qui sors le premier gardon, suivi d’un deuxième. Didier, quant à lui, ne ressent absolument rien.

Nous avons du mal à comprendre ce qui se passe. Mais aussi rapidement, un troisième gardon se laisse prendre par ma perle. Didier insiste pour que nous mettions à nouveau nos lignes côte à côte afin d’ajuster sa plombée par rapport à la mienne. Aussitôt dit, aussitôt fait. De mon côté, je suis prêt pour une nouvelle coulée. À peine ma perle touche-t-elle le fond de la rivière qu’un nouveau gardon se laisse prendre.

Didier est un peu a la traine

De son côté, Didier s’agace de plus en plus et a du mal à se concentrer. Ce qui est la dernière chose à faire lors d’une sortie de pêche à la perle : perdre patience. Finalement, Didier parvient à capturer son premier gardon. Mais il sait que le temps est compté et que la fête sera bientôt finie. Nous en sommes déjà à deux heures de pêche. Didier a capturé 12 gardons, tandis que de mon côté, j’en suis déjà à 37.

Le rapport est de 3 pour moi et 1 pour lui. Pourtant, cette fois, c’est lui qui est en fin de coulée. Allez comprendre quelque chose.

Ce n’est pas la première fois que cela arrive.

Résumé de cette sortie de pêche avec les beaux gardons

En résumé de cette sortie de pêche à la perle, au bout de 3 heures, comme presque à chaque fois, la cadence s’arrête brusquement. Plus moyen d’en prendre un, que ce soit moi ou Didier. Au bout de 3 heures, nous décidons de replier notre matériel.

Le résultat final est de 51 poissons pour moi en 3 heures de pêche, dont 49 beaux gardons et 2 brèmes. Didier, de son côté, a capturé 15 poissons, tous des gardons.

Si tu veux en savoir plus sur cette technique, je t’invite sans plus attendre à t’inscrire gratuitement sur ce site et à profiter de son contenu. Il y a des dizaines et des dizaines d’heures gratuites, d’articles, de commentaires et de techniques et astuces. N’oublie pas de consulter ma chaîne youtube pour découvrir mes vidéos, ainsi que mon blog et Canalblog pour rester informé des derniers articles. Rejoins-nous dès maintenant et explore le monde passionnant de la pêche à la perle.

Le membre Phil-le-perleur a été pêcher à Marchienne-au-pont le 4 octobre 2016
dans Eau d'heure
Conditions météorologiques Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 3h00 pour un total de 51 poissons

La moyenne des captures est de 17 poissons par heure

le détail des prises

49 gardon(s)

2 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 123 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com