Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

287 personne(s) aiment cet article depuis le 08/06/2017

Sorties de pêche à la perle

Incroyable pêche à la perle de gardons dans la Sambre

Préparatifs pour la pêche à la perle au Trou d’Aulne

Le 8 juin 2017 : Une nouvelle aventure de pêche au Trou d’Aulne. Cette sortie nécessite une préparation minutieuse pour rejoindre ce lieu accessible uniquement en barque. Le rendez-vous est fixé très tôt le matin, bien avant le lever du soleil. En règle générale, je réalise souvent une belle pêche de gardons dans ce coin de la Sambre.

Didier se rend chez moi pour m’aider à descendre le moteur et la batterie, tandis que mon équipement est transporté depuis le troisième étage sans ascenseur.

Une fois tout en bas et pendant que Didier monte la garde, je vais rapidement chercher ma voiture pour tout charger. Chaque minute compte, notre objectif étant de rejoindre le Trou d’Aulne afin de pouvoir pêcher 30 minutes avant le lever du soleil. Mais cela ne sera pas facile, car une fois sur place, nous devons décharger tout le matériel, y compris le moteur et la batterie, et marcher sur plus de 500 mètres pour tout installer dans la barque.

Une fois tout chargé, il nous faut encore fixer le moteur, le relier à la batterie. Pendant ce temps, Didier remonte les poids et détache les cadenas afin que nous puissions rejoindre le Trou d’Aulne. Il faut vraiment avoir envie d’aller pêcher là-bas.

Enfin, nous pouvons nous reposer pendant 30 minutes pendant la navigation. Une fois à proximité du déversoir, nous devons couper le moteur et continuer en rame. En effet, il y a de nombreux cailloux et le fond est visible par endroits.

L’arrivée en ce lieu de pêche à la perle au Trou d’Aulne

Je demande à Didier de lancer un poids vers le début de la pointe de l’île, car notre objectif principal reste le courant. Malheureusement, le courant à cet endroit est trop faible, probablement parce qu’il n’a pas plu depuis un bon moment.

Didier remonte le poids et nous remontons de 200 mètres dans le déversoir. Une fois de plus, Didier descend le poids à l’avant de la barque, et cette fois-ci, nous trouvons le courant tant recherché.

Il reste à stabiliser la barque dans le courant, ce qui n’est pas toujours facile car elle ne doit pas bouger pendant la séance de pêche.

Au bout de 15 minutes, ce problème est résolu et nous pouvons enfin profiter de l’endroit. Didier me fait remarquer que les poissons sautent un peu, ce qui est de bon augure.

Cette fois-ci, je me place en fin de coulée pour pouvoir ranger les objets sensibles dans le coffre, à l’abri du soleil. Pendant que Didier monte sa canne à pêche, j’installe mon parasol pour me protéger du soleil.

Premiers gardons lors de cette pêche dans la Sambre

Lorsque vient mon tour de monter ma ligne, je vois Didier changer déjà de perle et ajouter un plomb. J’en profite enfin pour rejoindre Didier et commencer ma première coulée. Comme presque à chaque fois, je capture le premier gardon que je remets rapidement à l’eau, conformément à ma tradition. Mais le suivant ira dans la bourriche que je suis occupé à placer devant la barque. Celle de Didier est déjà en place depuis un moment.

Didier ne fait preuve d’aucune patience et change de perle à chaque coulée, malgré mes explications selon lesquelles il devrait effectuer au moins 3 coulées. Il n’en fait qu’à sa tête.

De mon côté, je change également de perle et je sens déjà les touches sur ma ligne. Didier, lui, ne ressent absolument rien.

J’ajoute deux plombs et, à la fin de ma coulée, je prends le deuxième gardon. Didier, lui, est toujours à 0, tandis que j’enchaîne les gardons les uns après les autres.

Il est temps de comparer nos lignes et je remarque rapidement que la plombée de Didier n’est pas bonne. Je lui demande de rajouter un plomb. Sa réponse, je cite : « Mais Phil, ce n’est pas un plomb qui peut faire la différence. » J’insiste en lui disant d’essayer et de changer de perle en même temps.

Didier suit enfin ma recommandation

Il suit ma recommandation et enfin, un premier gardon sort de l’eau de mon côté. J’en suis déjà à 14, et plus le temps passe, plus l’écart se creuse. De temps en temps, une brème vient troubler la place, mais cela n’empêche pas les gardons de revenir rapidement. Vers midi, j’approche doucement de la centaine de poissons, tandis que Didier en est à environ 60 poissons. Je préviens Didier que je ferai une petite sieste une fois arrivé à 100.

Pendant cette sieste, Didier essaie une nouvelle approche en retournant dans la barque à 180 degrés pour pêcher de l’autre côté. Au bout d’une heure, je me réveille et Didier a capturé plus de 25 poissons de cette manière.

Je décide de faire de même et de me retourner également à 180 degrés. Nous n’avons pas bougé de place, mais les gardons se succèdent les uns après les autres. Il faut dire que lorsque de nombreux poissons sont présents, il est courant d’en rater beaucoup. Didier en rate plus que moi.

Mais peu importe, je lui répète sans cesse que ce n’est pas un concours.

Conclusion de pêche aux gardons dans la Sambre

En conclusion de cette sortie de pêche, Didier a toujours du mal à s’habituer à cette technique de pêche à la perle. Je dois avouer que cette technique avec indicateurs est sûrement la plus complexe à mettre en œuvre, mais en même temps, c’est la seule qui nous permet de travailler la perle comme nous le souhaitons. Après 9 heures de pêche, il est temps de faire les comptes, mais une fois de plus, c’est juste pour le plaisir.

De mon côté, j’ai comptabilisé un total de 188 poissons en 9 heures, ce qui représente une moyenne de 21 poissons par heure. Le résultat de Didier, quant à lui, est plus modeste puisqu’il parvient pour la première fois que nous pêchons ensemble à 108 poissons. Bien entendu, Didier n’utilise qu’une ligne pour pêcher à la perle.cela reste une belle pêche de gardons lors de cette sortie dans la Sambre

Si tu veux découvrir le mode fascinant de la pêche à la perle, il te suffit de t’inscrire sur mon site et de profiter gratuitement de tout son contenu. N’oublie pas de consulter ma chaîne youtube, où tu trouveras de nombreuses vidéos. Pour ceux qui ne souhaitent pas s’inscrire, d’autres moyens sont disponibles pour rester informé, notamment mon blog et Canablog.

J’attire également ton attention sur le fait que toi aussi, tu peux poster tes sorties de pêche.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Hourpes le 8 juin 2017
dans sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 9h00 pour un total de 188 poissons

La moyenne des captures est de 21 poissons par heure

le détail des prises

179 gardon(s)

9 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 67 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com