Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

Cet article a déjà été vu par 208 personne(s) différentes depuis le 09/07/2021

Le membre Phil-le-perleur

a été pêché à Abbaye d'aulne le 9 juillet 2021 dans Sambre

Conditions météorologiques Vent, Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 6h00 pour un total de 96 poissons

La moyenne des captures est de 16 poissons par heure

le détail des prises

89 gardon(s)

7 brème(s)

Une aventure pêche hors du commun juste avec du chenevis au Trou d’Aulne

Encore une sortie de pêche extraordinaire à partager en ce 9 juillet 2021 ! Malgré l’absence de courant partout, j’ai décidé de faire preuve de courage et de prendre ma barque pour rejoindre le trou d’Aulne.

Mais laisse-moi te dire que cette sortie de pêche est bien plus complexe qu’on ne peut l’imaginer. Elle nécessite une énorme préparation en amont. Tout d’abord, je dois m’assurer que ma batterie est bien chargée et que mon moteur est en parfait état de fonctionnement. Ensuite, je dois descendre ce moteur et cette batterie depuis mon appartement situé au 3ème étage à travers les escaliers, car il n’y a pas d’ascenseur. Mais ce n’est pas tout, je dois également descendre le reste de mon matériel jusqu’au rez-de-chaussée, puis me dépêcher d’aller chercher ma voiture pour tout charger. Crois-moi, ce n’est pas une partie de plaisir !

Trouver le lieu ideal pour agrainer au chènevis dans le trou d’Aulne

Il ne me reste plus qu’à prendre la route de l’abbaye où ma barque est stationnée afin de tout charger à l’intérieur. Mais ne te méprends pas, ce n’est pas encore terminé. Je dois encore attacher ce moteur, larguer les amarres et enfin profiter de 30 minutes de détente pendant le voyage jusqu’au trou d’Aulne.

C’est vraiment un voyage agréable, où la nature se laisse entendre dans un cadre magique et époustouflant. Lorsque j’aperçois enfin le barrage du trou d’Aulne, je ralentis car ma préoccupation première est de trouver un bon courant. Je sais qu’à coup sûr, je vais en trouver à cet endroit, cela ne fait pas l’ombre d’un doute.

Pour bien évaluer le courant, je m’arrête et j’utilise soit un poids que je plonge dans l’eau, soit je m’accroche à une branche sur le bord. Si cela ne me convient pas, je continue à me rapprocher du barrage. Mais cette fois, il ne faut pas s’en approcher trop près. Le courant est deja optimal à moins de 300 mètres du déversoir . De plus, je suis abrité du soleil par les arbres. C’est parfait !

Des gardons insaisissables, mais la persévérance paie

Je connais cet endroit, j’y suis déjà venu pêcher plusieurs fois. Lle fond est parfait sur toute la longueur maximale de ma canne. Je dois simplement vérifier la hauteur de l’eau.
Une fois cela fait, je réalise ma première coulée et à peine la perle touche le fond, le premier gardon se fait prendre. Je t’assure que ce n’est pas toujours aussi facile, mais une chose est sûre, je ne rentrerai pas bredouille.
Fort de cette prise que je remets à l’eau, je déballe ma bourriche et je l’installe stratégiquement pour les prochains éventuels gardons.
J’entame ma deuxième coulée qui ne rapporte rien, mais c’est normal, je n’ai pas encore commencé à agrainer. Ce premier gardon était sûrement perdu. Je continue à agrainer et à réaliser mes coulées, mais plus rien ne se produit.Je te rapelle au passage que l’agrainage du chènevis est important au Trou d’Aulne comme ailleurs

Pas grave, je vais changer de perle pour voir. Ah, cette fois-ci, cela change la donne car j’ai l’impression que le poisson n’arrive pas à saisir la perle. Pour lui faciliter la tâche, j’ajoute un plomb. Cela apporte son lot de succès puisque je prends plusieurs gardons en un rien de temps, puis c’est le vide. Mais cela ne m’encourage pas à abandonner, je continue à agrainer et surtout je ne change rien à ma Ligne. Quelques minutes plus tard, de nouveau quelques gardons, puis de nouveau le vide.

La cadence enfin manitenue grâce a l’agrainage du chènevis

Bon, j’essaye un peu plus loin, même plombée, même perle. Ah, cette fois-ci, cela commence à tenir la cadence d’environ 20 poissons par heure. Mais malheureusement, suite à une fausse manœuvre de ma part, une grande partie de mon chènevis tombe dans ma barque, mélangé à différents détritus. Je ne peux récupérer qu’une infime partie, qui me permet de pêcher encore un peu. Continuer encore pendant 1 heure, mais sans chènevis, cela devient compliqué. Je suis donc contraint de tout replier et de clôturer cette session de pêche au bout de 6 heures. C’est dommage, mais ce sont des choses qui arrivent.

En conclusion de cette sortie de pêche au Trou d’Aulne

c’est vraiment dommage pour ce chènevis qui est tombé au fond de ma barque, car jesuis sûr que j’aurais pu passer encore quelques heures à cet endroit.
Mais ne retenons que le côté positif des choses, qui est quand même le résultat de 16 poissons par heure, composé de 89 gardons et 7 brèmes qui m’auront donné du fil à retordre.

Ne manque pas le contenu exclusif de mon site en t’inscrivant dès maintenant ! Rejoins notre communauté et partage tes propres aventures de pêche.

Et ce n’est pas tout ! Visite ma chaîne youtube sans inscription requise et rejoins les centaines d’abonnés déjà captivés par mes dernières vidéos. Reste à jour avec les derniers flux en consultant mon blog et Canalblog, où je partage abondamment du contenu passionnant.

Ne tarde pas, rejoins-nous pour vivre pleinement notre passion commune de la pêche !

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com