Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

231 personne(s) aiment cet article depuis le 29/08/2013

Sorties de pêche à la perle

Pêche à la perle au Trou d’aulne pour un débutant

Comment oublier cette sortie de pêche un peu folle ?

Cela fait déjà 4 jours que je suis prêt pour aller pêcher dans la rivière de l’Eau d’Heure. Mon réveil sonne à peine que je suis déjà debout et presque prêt pour partir très tôt dans cette rivière.Sans savoir que ma sortie de pêche allait se poursuivre au Trou d’Aulne

Le temps de charger mon matériel et d’effectuer le trajet, voilà déjà 1 h 00 de passé. Mais par chance, j’arrive le premier au bord de l’Eau d’Heure. Je suis le seul, je prends donc mon temps pour installer mon matériel. Dès que le jour se lève, je prends mon fond comme toujours.

Ensuite, je commence à réaliser mes coulées. Cela est très compliqué dès le départ, le poisson ne semble pas vouloir mordre, de plus, le courant est très faible voire nul par moment. J’ai beau changer de perles, de retirer des plombs, rien n’y fait, je pêche presque sur place. pêcher dans des conditions comme celles-là, c’est vraiment atroce. Toutes mes perles préférées y sont passées.

1 seul gardon pour 3h00 de pêche à la perle

Je tente une dernière chose avec la dernière qui reste. Cette fois, enfin, je prends un gardon. Prendre un gardon en 3 h 00 de temps, ce n’est pas possible de pêcher comme ça. Le principal, c’est que j’ai pu prendre un poisson.

Mais bon, je n’en vais pas rentrer chez moi quand même. Je décide de poursuivre ma route après avoir replié et remis mon matériel dans ma voiture. Je vais aller à Landelies voir ce qui se passe. Après avoir passé au-dessus du déversoir, je remarque la voiture de Claude, l’armurier. Directement, je me gare et je vais aller voir ce qu’il raconte. Comme son habitude, Claude pêche dans sa barque à Landelies, il y est presque tous les jours.

Décision importante pour la sortie de pêche au Trou d’Aulne

Je surprends vraiment Claude en le voyant, et je suis étonné de constater que le courant est également nul pour cet endroit. Après un échange de 20 minutes, Claude me vante encore les louanges du Trou d’Aulne et me propose que l’on y aille.

J’hésite, ce n’est pas que je ne veux pas y aller, c’est que tout simplement je n’ai pas de moteur, je dois ramer durant 40 minutes pour l’aller et la même chose pour le retour. Cela est une décision qui ne peut pas se prendre comme ça sur un simple coup de tête, de plus, il fait très chaud.

Mais Claude insiste et me met en tête que l’on pourrait y faire une bonne pêche. C’est vrai que cela est de plus en tentant. Je lui donne une condition, c’est de pouvoir y pêcher assez tard.

Au bout d’un moment, je suis d’accord pour y aller. Je n’ai jamais vu Claude replier ses affaires à une telle vitesse. Faut savoir que Claude est un pensionné, donc je ne dois pas compter sur lui pour ramer.

Vers une nouvelle sortie de pêche au Trou d’Aulne

Nous voilà donc partis pour l’Abbaye d’Aulne, où nous devons garer nos voitures pour embarquer dans la barque. Il fait relativement assez chaud. Claude, lui, s’installe confortablement sur sa chaise. De mon côté, je suis assis sur le coffre pour ramer.

Partis pour vivre cet après-midi au Trou d’Aulne. Durant tout le voyage, Claude ne cesse de me répéter comment je dois manœuvrer la barque, tout en m’expliquant mille et une anecdotes. N’ayant aucune habitude de ramer, bien entendu je pars dans tous les sens, mais Claude, avec sa théorie, est là pour redresser la situation à chaque fois.

Arrivés sur place, Claude me propose de se positionner un peu au pif. Sur ce coup, je ne suis pas vraiment d’accord. On décide donc de suivre mon idée qui est de se positionner en face de la pointe de l’île.

Pendant que je positionne les poids, Claude reste assis, bien entendu. La seule chose qu’il fera, c’est juste tourner sa chaise de 90 degrés.

Une bataille entre succès et déception au fil de l’eau

Cette fois, le courant est au top, mais il est déjà près de 11h00 du matin. NAu fil de nos sorties, je remarque que Claude ne s’intéresse pas du tout à la pêche aux perles et ne cherche pas à s’améliorer. De mon côté, j’adapte un peu ma ligne en ajoutant directement deux plombs.
Je teste deux perles, mais cela ne donne rien, Claude reste encore une fois sceptique quant à ma méthode de l’indicateurs.
De mon côté, j’ai une confiance absolue en mon système. Claude ouvre le bal avec le chenevis, mais rapidement je prends moi aussi un gardon.
Cette fois, le coup d’envoi est donné.

Chose incroyable qui ne se produit pas souvent, presque à chaque coulée, je capture un gardon, alors que Claude passe son temps de pêche à remettre du chènevis sur son hameçon, il les rate les uns derrière les autres.
De mon côté, le rythme est lancé, j’en suis à une belle moyenne de 25 poissons à l’heure. Claude est charmé. Il essaie lui aussi la perle, mais faisant n’importe quoi, il ne prend rien.

J’en suis déjà à 100, alors que Claude, lui, de son côté, en a à peine 35. De temps en temps, une brème vient nous donner un peu de piment dans cette sortie de pêche à la perle au Trou d’Aulne.

Au bout de 6 h 00, Claude montre des signes de fatigue. Il n’est que 17h00, c’est dommage car j’aurais pu faire une pêche géniale .

Mais bon, quand il faut, il faut. Je prends les dernières photos, Claude se tourne à nouveau de 90 degrés, et nous pouvons rentrer. Pour le retour, c’est moi qui rame et apparemment jamais assez bien. Mais bon, faut me laisser le temps d’apprendre aussi.

Conclusion de cette sortie pêche au Trou d’Aulne

Le début de la journée fut très compliqué dans l’Eau d’Heure, où j’ai sauvé la mise par un poisson après un long moment passé au bord de l’eau.
Lorsque j’ai enfin testé tout ce que j’avais à tester, je me suis décidé à aller voir Claude à Landelies.
Après m’avoir convaincu, nous sommes montés au Trou d’Aulne. C’est à cet endroit que le miracle de la sortie de pêche a eu lieu.

En effet, ce ne sont pas moins de 144 poissons qui ont été capturés : 138 gardons et 6 belles brèmes, qui, quant à elles, ont été remises à l’eau immédiatement pour ne pas écraser les gardons lors des photos de la bourriche. Tout cela en 6h00 de pêche, ce qui représente une belle moyenne de 24 poissons par heure.

Claude quand à lui capture tout de même 51 poissons

Notre espace dédié à la pêche

Bienvenue sur notre espace dédié à la pêche ! Rejoins-nous pour partager tes expériences uniques avec d’autres passionnés. Notre objectif est de créer une communauté dynamique où chacun peut exprimer sa passion authentique pour la pêche.

Découvre également notre chaîne youtube dédiée aux astuces et conseils de pêche. N’hésite pas à explorer nos nouveaux formats d’articles sur le blog pour une expérience de lecture captivante.

Partage tes questions, anecdotes et réussites en commentant. Ensemble, nous enrichirons notre passion commune pour la pêche.

Merci de faire partie de notre communauté et que la chance soit avec toi lors de tes prochaines sorties !

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Abbayes d'aulne et marcienne le 29 août 2013
dans Sambre et eau d'heure
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La sortie a débuter à 07:00 heures et s'est terminée à 13:0 heures

La durée de la séance de pêche a été de 6h00 pour un total de 146 poissons

La moyenne des captures est de 24 poissons par heure

le détail des prises

138 gardon(s)

8 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 67 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com