Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

230 personne(s) aiment cet article depuis le 17/07/2015

Sorties de pêche à la perle

Pêche à la perle dans le courant du Trou d’Aulne

Découverte du Trou d’Aulne avec mon copain Cary

Fort de mon succès du 11 juillet 2015, je décide une fois de plus de partir pêcher à Hurpes, au lieu-dit « Le Trou d’Aulne ». Cette fois-ci, j’ai convaincu mon ami Cary de venir avec moi pour tester cet endroit magique. C’est une excellente occasion pour nous de mettre à l’épreuve nos différentes techniques de pêche.Au trou d’Aulne on a besoin de courant pour la pêche à la perle

Personnellement, ma technique de prédilection reste inchangée, avec l’utilisation d’un simple indicateurs pour détecter les touches. Quant à Cary, il préfère pêcher au chenevis. Nous convenons donc de nous retrouver sur place. Dans ma voiture, j’ai déjà préparé le moteur et la batterie nécessaires pour la barque.

Une fois que Cary arrive, avec son léger retard habituel, nous commençons à transporter tout notre matériel jusqu’à la barque. Comme à chaque fois, nous devons attacher le moteur et préparer la barque pour nous rendre à cet endroit enchanteur.

D’ailleurs, c’est Cary qui m’a fait découvrir ce lieu à une époque où il était encore possible de passer derrière le cimetière pour y accéder. En raison de la fermeture permanente du passage, notre seule alternative est de se rendre à notre destination en barque.

La recherche du courant idéal au Trou d’Aulne

Aujourd’hui, nous avons décidé de pêcher pendant environ 8 heures. Le choix de retourner à cet endroit spécifique est dû à un facteur clé. C’est le seul endroit où les poutres du déversoir posséde des fissures, permettant ainsi à l’eau de s’écouler et créant un courant. Pour nous, pêcheurs, c’est un véritable trésor d’avoir ce courant à disposition. Car nous savons que c’est là que les poissons sont . Cependant, la chaleur est assez intense aujourd’hui, voire étouffante.

Lorsque nous arrivons enfin à cet endroit magique, notre préoccupation principale est de trouver le courant idéal. Plus nous nous approchons du déversoir, plus je réalise que cela ne sera pas aussi simple que prévu. Je peux déjà voir les cailloux émerger de l’eau, signe que le niveau de l’eau a encore baissé depuis ma dernière visite.

Malheureusement, il est impossible de pêcher devant le vieux plancher, donc Cary et moi décidons de descendre un peu plus bas et de nous positionner presque en face de la pointe de l’île. À cet endroit, le courant semble prometteur, et nous espérons que les poissons y seront actifs.

Les premières coulées

Les premières coulées ne sont pas très encourageantes, que ce soit en utilisant le chenevis ou la perle comme appâts. Ne pas ressentir de touches lors de l’utilisation du chènevis est souvent un signe peu encourageant. Je n’ai pas vraiment le choix, je décide donc de commencer par tester différentes perles. Malheureusement, même en retirant un plomb puis un deuxième, je ne remarque aucune différence significative dans les résultats.

Face à cette situation, je décide de m’aventurer un peu plus loin, là où le courant semble plus vif. Et effectivement, dès le premier passage, j’arrive à capturer un magnifique gardon. Cependant, je suis conscient qu’en pêchant aussi loin, je risque de rater beaucoup de touches, et c’est exactement ce qui se produit.

De son côté, Cary éprouve également des difficultés à attraper des poissons, et il est contraint de pêcher un peu plus loin. Vu qu’il utilise une canne à moulinet, il devvra d’utiliser une longue ligne pour atteindre la zone souhaitée.

Conclusions de cette pêche avec le courant au Trou d’Aulne

Au bout d’un certain temps, nous décidons de déplacer la barque dans l’espoir de trouver de nouvelles opportunités de pêche. Malheureusement, cela s’avère être une erreur, car nous passons la dernière heure sans rien attraper.

Il est important de rappeler que la pêche n’est pas une science exacte et qu’il arrive que les poissons soient particulièrement capricieux. Peu importe ce que nous faisons. Lors de cette sortie de pêche de 8 heures, Cary a réussi à capturer un total de 30 gardons. De mon côté, en utilisant la perle comme appât, j’ai eu la chance d’attraper 64 poissons.

Tu aimes la pêche et que tu souhaites partager tes expériences avec notre communauté, n’hésite pas à t’inscrire. L’inscription est bien évidemment entièrement gratuite, tout comme ma chaîne youtube dédiée à la pêche. N’oublie pas que tu as également la possibilité de poster tes propres sorties de pêche pour les partager avec les autres passionnés.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à hourpes le 17 juillet 2015
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 8h00 pour un total de 64 poissons

La moyenne des captures est de 8 poissons par heure

le détail des prises

60 gardon(s)

4 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 32 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com