Il y a déjà 2 commentaire(s) postés sur cet article en bas de page

278 personne(s) aiment cet article depuis le 22/09/2021

Nouveautés

Pêche à la perle et le manque de courant dans la Sambre

Recherche du courant qui manque sur la Sambre

Le 22 septembre 2021, mon réveil sonne à peine que je suis déjà debout.
Après un rapide examen de mon matériel et de mon casse-croûte, je prends la route pour la Sambre. Ma première halte sera Landelies. Je vais vérifier l’état du courant, chose qui me préoccupe. Je sais déja que je vais me trouver face a un manque de courant pour cette pêche

Lorsque j’arrive au bord de l’eau, ma crainte est fondée : pas de courant, mis à part dans le lit de la Sambre, mais impossible d’y aller puisque je ne possède pas de barque. De plus, mon bateau frazer n’est pas dans le coffre.

Il ne me reste pas d’autre choix que l’abbaye d’Aulne.

Le manque de courant pour cette pêche

Une fois sur place, la constatation est la même : le manque crucial de courant. Je vais donc prendre une décision, celle de déplacer ma barque au milieu du cours d’eau. Avec cette technique, je suis sûr de trouver du courant.

Mais avant cela, je dois embarquer tout mon matériel de pêche et enlever les amarres de la barque. Le plus compliqué est de se stabiliser en plein milieu, mais aussi de faire attention à mes voisins. Je n’ai pas beaucoup de champ d’action, cela se joue en mètres.

Au bout d’une petite heure, je parviens enfin à me mettre en place et à bien caler la barque. Je dois toujours faire attention au vent pour éviter que la barque ne bouge, ce qui me ferait dériver.

Une fois enfin installé, je peux contempler ce courant qui me semble anormalement fort. En effet, il est un peu trop puissant. De l’autre côté de la barque, il est au contraire trop faible. Mais il va falloir composer avec ces éléments.

Il me reste à assembler ma canne afin de commencer ma prospection du côté où le courant me semble un peu trop rapide. Je prends ma ligne habituelle et commence les premières coulées avec une perle verte, le plus près possible de ma barque. Cela ne donne rien. J’essaie d’ajouter un embout, mais cela ne donne toujours rien. Vu la distance qui me sépare de l’autre rive, je ne sais plus quoi faire, si ce n’est ajouter encore un embout en plus, mais cela ne me donne toujours aucun résultat.

Dans un tel cas de figure, il faut passer en revue mes perles préférées. Mais avant cela, j’ajoute un plomb et je diminue ma bannière de façon à mieux faire bouger la perle.

Découverte au fil de l’eau de la Sambre

La deuxième perle sera la noire mate avec deux germents blancs, mais là encore, cela se solde par un échec.

Avant de continuer les tests avec mes autres perles, j’aimerais essayer une nouvelle sorte de perles qui est bleue avec des paillettes dans la couleur. Lors de la première coulée près de la barque, je prends un premier gardon, suivi d’un deuxième, d’un troisième et ainsi de suite jusqu’à 14 poissons. Cela va très vite en une fois. Malheureusement, un gardon un peu trop nerveux casse mon bas de ligne et s’échappe avec la perle.

N’ayant qu’une perle de ce modèle, je dois continuer les tests avec mes autres modèles. En pêchant un peu avec toutes les perles, j’ai fini par opter pour celle avec laquelle j’obtiens les meilleurs résultats.

Pour rappel, ne vous contentez pas de continuer avec la perle qui fonctionne, essayez-en d’autres. Parfois, on peut être très surpris des résultats obtenus.

L’arrivée de Michel

Michel arrive vers 10 h 00 mais préfère rester au bord. De mon côté, j’en suis déjà à plus de 100 poissons capturés. Michel ne semble pas me croire. Au fil du temps, Michel capture bien de temps en temps lui aussi un poisson, mais c’est plus calme que là où je suis. Une fois de plus, j’avais vu juste sur ce point.

Au fur et à mesure que je raconte cette histoire aux anciens pêcheurs et que je leur bats les oreilles avec, beaucoup commencent à me prendre au sérieux, sauf un : l’irréductible Gaulois Michel. Mais je vois bien que cela fait son chemin dans sa tête.

Vers 12 h 00, le nombre de touches commence à diminuer de plus en plus. Pour Michel aussi, c’est de pire en pire.

Mais évidemment, le courant change encore, et cette fois très lentement. Puisqu’il est presque impossible de pêcher dans un courant si fort et vu l’heure déjà avancée, je préfère replier.

Conclusion de manque de courant pour la pêche

une fois de plus, j’obtiens une belle bourriche avec ma technique de l’indicateur. En 7 heures de pêche, ce ne sont pas moins de 162 gardons qui se sont laissé prendre au jeu, soit un gardon toutes les 3 minutes en moyenne. 23 en une heure. La dernière heure a été catastrophique avec seulement 9 poissons, mais elle doit être comptée dans la moyenne.tout face au manque de courant pour la pêche dans la Sambre

Des contenus captivants sur ma chaîne youtube

Sur ma chaîne YouTube, vous aurez accès à une variété de vidéos passionnantes qui couvrent un large éventail d’articles et de sujets. Vous trouverez certainement des vidéos qui sauront capter votre attention.

J’ai pris soin de rassembler des vidéos instructives et éducatives, chacune visant à approfondir votre compréhension des sujets abordés. Vous pourrez plonger dans des tutoriels détaillés, des présentations, des réflexions personnelles et bien plus encore. Mon objectif est de créer un espace pour satisfaire votre curiosité et vous inspirer.

Si vous cherchez à suivre mes publications les plus récentes, mon blog sur blogger est l’endroit idéal pour le faire. Vous y trouverez un flux constant de mes derniers articles, couvrant une gamme de sujets . Grâce à cette plateforme, je m’efforce de maintenir une connexion directe avec ma communauté, en partageant mes réflexions, découvertes et expériences au fur et à mesure qu’elles se produisent.

Partagez vos expériences de pêche sur ma plateforme

J’encourage vivement tous les passionnés de pêche à participer activement à ma communauté. Vous pouvez partager vos propres aventures de pêche en publiant des récits, des photos et même des vidéos sur ma chaîne YouTube ou mon blog. C’est l’occasion idéale de montrer vos prises, d’échanger des astuces et de créer des liens avec d’autres amateurs de pêche. En contribuant à la discussion, vous enrichirez la communauté et apporterez votre propre perspective unique.

Vos questions et remarques sont les bienvenues

N’hésitez pas à me contacter si vous avez des questions, des commentaires ou des suggestions. Votre participation et vos réactions sont inestimables pour moi, car elles m’aident à améliorer la qualité de mes contenus et à mieux répondre à vos attentes. Votre engagement contribue à faire de ma chaîne YouTube et de mon blog Blogger des espaces interactifs et enrichissants pour tous ceux qui cherchent à apprendre, à partager et à s’inspirer.

En somme, ma chaîne YouTube et mon blog Blogger sont des plateformes dynamiques où l’apprentissage, le partage et l’échange d’idées sont à l’honneur. Rejoignez-moi dans cette aventure passionnante et ensemble, créons une communauté engagée et curieuse qui explore et découvre le monde sous différents angles.

Le membre Phil-le-perleur a été pêcher à Abbaye d'aulne le 22 septembre 2021
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 7h00 pour un total de 162 poissons

La moyenne des captures est de 23 poissons par heure

le détail des prises

162 gardon(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 123 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

2 réflexions sur “Pêche à la perle et le manque de courant dans la Sambre

  • bonjour Phil,

    oui, toutes mes coordonnées reprises dans ton mail sont bonnes
    nouvelle pêche hier : très dur ! eau de l’étang couleur fonte de neige et froide > 20 gardons, 1 écrevisse (encore) et 1 esturgeon d’environ 60 cm
    le micro émerillon, testé sur une flotteur compétition de 0, 1 gr nécessite un plomb de 0.064 pour équilibrer ce flotteur, il pèserait donc environ 0.035 gr mais je vais tester tes agrafes, puis du cuivre j’en ai dans mon matériel montage mouche pour recopier tes modèles
    je ne doute pas que des perles avec des germes en relief soient bien plus efficaces, et au vu des photos, la finition a l’air géniale
    pour le remplacement de la manquante, c’est bien > je voulais du vert car parfois le gardon prend de la mousse qui dérive
    merci pour les suppléments en cadeau
    oui, de ce que je peux voir, en Meuse, canal ou rivière, les eaux sont bien trop fortes, très sales > d’ailleurs une péniche est échouée à Liège depuis ce matin, contre une pile de pont et la berge, à 45 ° par rapport au courant ce qui bloque la navigation
    merci et à bientôt

    • Bonjour Christian
      En fait le problème c’est que le poison a la sang froid et donc lorsque la température baisse le poisson bouge moins
      rassures toi que le poisson est présent
      non en Meuse , en Sambre cela ne vaut pas le coup , d ailleurs je ne vais pêcher avant le mois de mars
      Tu vas pêcher ou au canal ?
      tu peux poster tes sorties de pèche sur le site si tu veux …
      a bientôt

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com