Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

213 personne(s) aiment cet article depuis le 23/08/2017

Nouveautés

Extraordinaire pêche à la perle du 23 août 2017

Aventures de pêche au Trou d’Aulne

Le 23 août 2023, l’envie me prend de me rendre au Trou d’Aulne.Comme tu le sais déjà, et sûrement à force de lire mes aventures, cela me demande un sacré travail avant de commencer à pêcher. Cette fois j’emporte aussi d’autres perle pour cette pêche et notament la perle mauve

Pour ceux qui n’auraient pas lu mes sorties de pêche à cet endroit, je vais vous expliquer en quoi consiste ce travail.

Lorsque le réveil sonne, la première chose à faire est bien entendu de préparer mes repas. À peine cela terminé, je dois déjà m’empresser de descendre mon matériel, ma batterie et bien entendu tout mon matériel. Ce qui sera fait en 5 allers-retours dans les escaliers de mon appartement que je loue à Charleroi. Il est situé au 3e étage sans ascenseur.

Quand tout cela est enfin descendu, je ne traîne pas pour aller chercher ma voiture. Je dois embarquer tout mon matériel, puis prendre la route pour l’Abbaye d’Aulne. Arrivé sur place après 20 minutes, je charge tout le matériel dans la barque et direction le Trou d’Aulne. Quand j’arrive à proximité du déversoir, cela fait déjà près de 3 heures que je suis debout.

Découverte des courants au déversoir

La première chose que je fais lorsque j’arrive à proximité du déversoir, c’est de m’arrêter à un premier endroit. Inutile de descendre les poids, je me cramponne à une branche et j’observe le courant.

Bon ben, c’est pas terrible, si déjà à cette heure le courant est nul. Il va falloir que j’aille directement près du déversoir. Mais attention, la pointe de l’île est le dernier moment où je laisse le moteur dans l’eau. Plus loin je dois continuer à la rame.

Ma destination suivante sera donc la pointe de l’île. À cet endroit, pas facile de stabiliser pour visualiser le courant. Je descends donc un poids à l’avant de la barque. Je dois faire attention, car le fond diminue, il reste environ 1m20 d’eau.

Une préparation minutieuse au Trou d’Aulne

À présent, je m’assieds quelques minutes et je regarde ce fameux courant. Cela me plaît assez bien, car j’ai plusieurs styles de courant devant moi. Pour éviter de pêcher trop loin, je vais déplacer la barque au milieu du plan d’eau, de cette façon je pourrais pêcher dans tous les courants et sans grande canne.

Il faut d’abord commencer par bien stabiliser la barque. Cela est vraiment une opération compliquée, surtout étant seul.

Voilà enfin cette corvée est terminée. À présent, le montage de la ligne sur la canne, mais cela ne dure que quelques minutes. Puis l’autre opération très importante, c’est de très bien sonder toute ma surface de pêche. Je commence donc par le devant de la barque. C’est parfait, car au maximum je devrais mettre deux embouts en plus que ceux de mon scion et porte-scion.

Cette opération terminée, je vérifie ma ligne et la plombée. D’après la dernière fois que je suis venu ici, j’ai quelques réglages à effectuer. Je commence déjà par ajouter 30 cm en plus à ma ligne. Rajouter aussi directement deux plombs. Je change de perle, car je suis encore avec une perle bronze qui risque de bien fonctionner mais plus tard avec le soleil.

Les perles mauves très efficaces pour la pêche à la perle

Le choix de ma perle dépend de plusieurs choses. Comme je suis près d’un déversoir, je vais réaliser une première approche avec une perle verte et voir un peu ce que cela va donner.

J’ai remarqué aussi un peu plus haut des arbres avec des baies de sureau, donc je vais tester aussi des perles mauves et noires.

Aller, c’est parti avec la perle verte. Bof, je sens bien que le poisson est présent, mais il ne semble pas trop intéressé ce jour par ce genre de perle. Les tests se font assez rapidement. J’essaye quelques perles avec différents tons de vert, mais cela ne semble pas les intéresser.

Ce n’est pas grave, je sais déjà que le poisson est présent sur la place. Allez, cette fois je vais tenter une perle tirant sur le mauve. Houla, cette fois pas le temps de terminer ma coulée que le premier gardon est attrapé. Comme à mon accoutumée, il retourne dans l’eau et je monte la bourriche.

La perle mauve est ce qu’il fallait pour la pêche

Ça va très vite, les gardons se suivent les uns derrière les autres, pas le temps de terminer une coulée. Puis subitement, un premier départ. Je le sens trop rapide et direct, mon élastique se tend trop fort, la casse est inévitable. Cela ne dure que quelques secondes avant de casser.

Le temps de remettre un bas de ligne avec une perle mauve, de prendre une trentaine de gardons et deux brèmes, qu’un nouveau départ se produit, comme tantôt c’est en direction du déversoir. De nouveau, cela va très vite, c’est trop gros et je casse encore une fois. Pourtant je pêche avec du 12/100 comme bas de ligne.

Une nouvelle fois je dois tout remonter, mais cela ne dure même pas 30 minutes avant que de nouveau je me fasse tout démonter. Il y a des jours comme ça.

Il faut une nouvelle fois tout remonter, comme le soleil est déjà bien présent, je vais utiliser ma perle bronze. C’est incroyable, un changement de perle et cela peut faire toute la différence. Je commence à réaliser ma vitesse de croisière de 20 poissons à l’heure.

Cela me fait quand même un poisson toutes les 3 minutes en moyenne. Doucement, la sortie de pêche touche à sa fin. Il va falloir tout démonter et effectuer les mêmes démarches que ce matin, mais dans le sens inverse.

Conclusion de pêche et de la perle mauve

Cette sortie de pêche, la perle mauve aura été le théâtre de plusieurs casses, mais aussi la réalisation de la capture de pas mal de gardons. Mais une fois que le soleil a brillé, j’ai préféré tout miser sur ma perle bronze. Cela s’est avéré gagnant puisque ce sont 205 poissons en 12 h00 de pêche qui se sont laissé prendre, dont 199 gardons et 6 brèmes. C’est un très bon score. Bien entendu, les brèmes vous ne les verrez pas dans la bourriche comme à chaque fois d’ailleurs, elles sont remises immédiatement dans l’eau afin d’éviter qu’elles n’écrasent les gardons.

Les réseaux sociaux

Découvrez toutes mes aventures passionnantes de pêche à la perle sur ma chaîne youtube dédiée ! Plongez au cœur de moments uniques et palpitants, où la nature et la pêche se rejoignent dans une harmonie parfaite. Vous y trouverez des vidéos captivantes agrémentées de conseils et d’astuces pour améliorer vos techniques de pêche à la perle.

Mais ce n’est pas tout ! Si vous désirez en savoir encore plus sur mes sorties de pêche, mes découvertes et mes rencontres avec la faune aquatique, je vous invite à visiter mon blog. Vous y trouverez des récits détaillés de nos expéditions, des photos époustouflantes de paysages naturels, et des articles enrichissants sur la pêche à la perle.

Rejoignez-moi sur ces plateformes pour partager ensemble notre passion commune de la pêche et échanger avec d’autres passionnés. Ensemble, partageons l’amour de la nature et de la pêche à la perle, et découvrons les merveilles que nous réserve cet univers fascinant ! Alors, n’attendez plus, abonnez-vous à ma chaîne YouTube et suivez mon blog pour ne rien manquer de nos incroyables périples aquatiques. À très bientôt pour de nouvelles aventures !

Le membre Phil-le-perleur a été pêcher à Hourpes le 23 août 2017
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 12h00 pour un total de 205 poissons

La moyenne des captures est de 17 poissons par heure

le détail des prises

199 gardon(s)

6 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 123 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com