Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

247 personne(s) aiment cet article depuis le 19/06/2015

Sorties de pêche à la perle

La pêche à la perle et la plombée pour cette sortie du

Sortie de pêche à l’abbaye d’Aulne inoubliable

Ce jour-là, j’ai eu l’occasion de partager une journée de pêche mémorable avec Michel, un pêcheur chevronné. Son invitation chaleureuse m’a rempli de joie, car pêcher avec lui est toujours un véritable plaisir. Michel est connu pour sa grande tranquillité dans une barque. Il est immobile, ce qui rend cette expérience de pêche encore plus agréable et relaxante.Micel connait aussi l’importance de la plombée lors dee cette pche à la perle

Nous avions convenu de nous retrouver vers 10 h 00. Généralement je préfère commencer ma journée de pêche plus tôt. Cependant, l’excitation de pêcher avec Michel l’emportait sur mes habitudes matinales. Nous avons commencé notre session de pêche en restant accostés au bord de l’eau. Mais rapidement, j’ai remarqué que le courant n’était pas favorable à notre positionnement. J’ai suggéré à Michel de nous déplacer vers un autre endroit plus propice, et il m’a indiqué qu’en face, la profondeur était d’environ 50 cm de plus. Cela ne m’a pas découragé, et nous avons pris la décision de tout replier soigneusement pour éviter d’endommager notre précieux matériel. Après avoir saisi la rame, j’ai entamé la traversée avec précaution.

La traversée du déversoir

Une fois de l’autre côté, Michel m’a fait remarquer qu’il avait déjà pêché à cet endroit par le passé. Il m’a montré une corde attachée à l’une des branches, utilisée pour amarrer la barque. Cela m’a rappelé l’importance de la sécurité lorsque deux personnes se trouvent dans une barque. Nous avons convenu de faire attention à nos mouvements pour éviter tout accident potentiel. Connaissant les vertiges occasionnels de Michel, j’ai pris l’initiative de lui demander de rester assis pendant que je m’occupais de l’amarrage. Après avoir solidement attaché la barque à la branche, j’ai attendu que la barque retrouve son équilibre dans le courant avant de la stabiliser en laissant descendre le poids à l’arrière.

Enfin, nous étions prêts à commencer notre pêche dans ce nouvel emplacement. Je m’assis à mon tour et, à ma grande surprise, je réalisai que le courant était assez rapide de ce côté. Cependant, nous avons décidé de rester à cet endroit pour le moment, bien que l’idéal aurait été de descendre jusqu’au bois joli, un lieu réputé pour ses bonnes prises. Malgré la vitesse du courant, j’ai entrepris mes premières coulées avec enthousiasme, mais le résultat n’était pas au rendez-vous. Les gardons ne semblaient pas intéressés par mes appâts, et Michel faisait face à la même situation.

Après une heure d’essais infructueux, j’ai décidé de prendre les choses en main. J’ai commencé à ajouter des plombs à ma ligne, en commençant par le bas.

Ajustement de la plombée pour la pêche à la perle.

L’idée était de doubler ma plombée pour atteindre une profondeur qui pourrait attirer les poissons. Pendant ce temps, Michel commençait à ressentir de la fatigue et décida de se reposer un moment.

J’ai poursuivi mes ajustements, ajoutant plomb après plomb tout en variant mes perles pour trouver la combinaison parfaite. Après plus de 45 minutes de patience, j’ai enfin ressenti les premiers toc-toc le long de ma ligne. Je savais alors que j’avais trouvé la bonne configuration de plombée et la perle idéale. Un gardon a finalement mordu à l’hameçon, ce qui m’a rempli de soulagement, car je craignais de rentrer bredouille ce jour-là. Les prises sont devenues plus régulières, mais j’ai décidé d’ajouter encore deux plombs supplémentaires et d’utiliser une perle bleue pour maximiser mes chances de succès.

l’importance de la plombée pour la pêche à la perle

À ce moment précis, tout s’est accéléré enfin. J’ai atteint une vitesse de croisière de 25 poissons par heure. Au bout de cinq heures de pêche, incluant les tests et les ajustements. J’ai réussi à capturer 75 poissons, dont 72 gardons et 3 brèmes qui ont nécessité l’utilisation de l’épuisette. Michel, de son côté, a réussi à en attraper une vingtaine, mais il a préféré ne pas changer sa plombée ni suivre ma stratégie. C’est dommage, car je pense qu’il aurait pu augmenter ses chances de succès.

Si tu souhaites en apprendre davantage sur la pêche au gardon à la perle, je t’invite à t’inscrire sur ce site dédié. De plus, je t’encourage à visionner toutes les vidéos disponibles sur ma chaîne youtube, où je partage mes conseils, astuces et dernières découvertes liées à cette passionnante pratique de pêche.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Abbaye d'aulne le 19 juin 2015
dans sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 5h00 pour un total de 75 poissons

La moyenne des captures est de 15 poissons par heure

le détail des prises

72 gardon(s)

3 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 67 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com