Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

283 personne(s) aiment cet article depuis le 07/09/2023

Sorties de pêche à la perle

La pêche à la perle lors de la canicule de septembre 2023

Pêche sous la canicule de septembre

Pour l’instant en Belgique, nous subissons une canicule en plein mois de septembre et cela fait déjà un bon moment qu’il ne pleut plus.
Au vu de cela, j’ai quand même effectué plusieurs sorties de pêche à Landelies malgré la canicule de septembre avec mon bateau frazer.

Je décide donc de tenter ma chance cette fois à l’abbaye d’Aulne dans le déversoir. J’ai reçu des échos que ça ne mordait pas. Mais je préfère aller vérifier par moi-même ce qui se passe exactement.

C’est donc ce jeudi 7 septembre que je me lève de très bonne heure. Le temps d’embarquer mon matériel et je suis parti. Ça fait bizarre de ne pas transporter mon bateau Frazer avec moi. J’ai l’impression d’avoir oublié quelque chose, cela me donne de mauvaises impressions.

À l’aube de l’aventure

Lorsque j’arrive sur place, il fait encore relativement noir. C’est avec ma lampe frontale que je me dirige vers ma barque en acier dans laquelle je dépose tout mon matériel.

Aussitôt fait et sans perte de temps, je largue les amarres et prends la direction de l’endroit où je sais que je devrais avoir du courant en permanence. Comme il fait toujours noir, c’est vraiment à tâtons que je navigue afin de pouvoir retrouver mon repère que j’avais placé l’an passé.

C’est au bout d’un certain moment que j’aperçois enfin ce fameux repère. Il ne me reste plus qu’à me fixer aux branches de l’arbre, de me stabiliser pour terminer ces manœuvres.

Comme il fait toujours un peu sombre, je vais déjà commencer par manger une tartine en profitant du calme du matin. Surtout en observant le courant. Je dois en effet établir un plan. L’idéal serait de m’éloigner un peu de la berge ou de pêcher directement depuis l’autre rive. Mais avec de tels agissements, je serais confronté au soleil brûlant toute la journée. Je décide donc de rester dans les arbres, bien à l’abri, comme je l’avais déjà fait l’an passé.

Premiers coups de ligne avec cette canicule de septembre

Une fois la tartine terminée, je commence par monter mes trois kits pour mes trois techniques de pêche à la perle. Lorsque cette action est terminée, je prends la profondeur pour chacune d’elles.

Mais cela s’avère aussi compliqué que la fois passée. Depuis le bord de ma barque jusqu’à 9 mètres, le fond a un dénivelé de 70 cm. Cela va me poser des soucis si je veux pêcher plus loin. Pour rappel, je me refuse de pêcher avec de grandes bannières.

La fois passée, j’avais réalisé un compromis avec une bannière de 70 cm dans le bord et une de 5 cm au plus loin. Bien entendu, pour la technique de l’indicateurs, encore un avantage de cette technique.

Pour la technique avec la versaille surplombée, elle ne sera utilisée que dans le bord et avec deux manchons.

Celle de la perle flottante ne pose pas de gros soucis, elle sera utilisée partout

Une fois tous ces réglages affinés et ajustés terminés, je commence enfin mes premiers coups de Ligne au plus près de ma barque. Malgré le fond qui est de 2,50 m, je ne pêche qu’avec mon scion. Lorsque j’aurai un poisson à ma ligne, je remettrai un embout. Je veux d’abord exploiter cette zone.

Je suis paré pour faire face a cette canicule de septembre 2023 durant ma sortie de pêche

Perle flottante et indicateur

La première coulée débute avec un beau gardon capturé grâce à la technique de l’indicateur. Très rapidement, j’en prends plusieurs. Cela fait plaisir de prendre du poisson à une telle cadence.

Mais je veux savoir si la technique de la perle flottante ne pourrait pas me donner de bons résultats, vu que j’ai un courant assez régulier et parfait. Au bout de plusieurs passages, j’abandonne relativement vite cette technique. J’ai bien des mordants, mais impossible de les prendre. Comme je n’ai pas de temps à perdre, j’effectue en vitesse quelques passages avec la versaille surplombée. Mais comme vous le savez tous, je n’apprécie pas trop cette technique.

Au bout de 30 minutes, j’en reviens avec ma technique de l’indicateur. Cette fois, la cadence prend son envol et je parviens à maintenir un rythme de 13 poissons par heure, ce qui est déjà mieux que l’an passé pour la même place.

La fluctuation des prises

Vers midi, les captures commencent à diminuer pour vers 13h00 à ne plus être qu’à un poisson toutes les 15 minutes. pêcher durant 15 minutes et ne prendre qu’un poisson, cela est relativement long. C’est à ce moment que la psychologie peut nous jouer des tours.

Je m’obstine à continuer à chercher dans le bord en essayant avec les trois techniques et en modifiant divers paramètres, mais le poisson n’est plus présent. Un pêcheur un peu plus loin se flatte d’avoir capturé 4 gardons et une carpe au maïs, mais se plaint dans le même temps de ne prendre que des gobies avec des asticots. D’ailleurs, vers 13h00, il est déjà repassé derrière moi, un peu déçu de sa sortie de pêche. De l’autre côté, deux pêcheurs installés depuis le matin replient leur matériel aussi et apparemment n’ont pas attrapé grand-chose à part des gobies. Pour rappel, prendre des gobies, c’est assez simple, il suffit de pêcher dans le bord et sur le fond.

Épopée de pêche à l’Abbaye d’Aulne

Bref, revenons à notre sortie de pêche. Vers 15h00, dans un élan de désespoir, j’essaie le plus loin possible pêchable avec la technique de l’indicateur. À la première coulée, un gardon sans avoir amorcé. C’est plutôt bon signe. Mais je retente la même coulée, idem, de nouveau un gardon sans avoir amorcé mais en fin de coulée.

Cela signifie que le poisson est peut-être bien présent aussi loin. Je décide donc d’ajouter un morceau de nylon pour être un peu plus à l’aise et essayer en perlant sur le fond. Mais tout en amorçant et au bout de 3 coulées, je commence à retirer par 10 cm du fond à ma ligne. Bien évidemment, au bout d’un moment, les touches s’enchaînent suivies des gardons.

Au vu que ma bannière me semble trop longue, je finis par la retirer. Cela me donne plus de confort et d’assurance. Cette fois, je suis dans le banc de gardons et très vite je rattrape les 3 heures perdues. Mon rythme est d’environ 17 poissons par heure. J’aurais dû essayer plus vite cette longueur de pêche plutôt que de m’entêter dans le bord.

Il faut savoir que n’importe quoi peut déranger le poisson et m’a nécessairement un carnassier, juste des fois le soleil ou de l’ombre dans l’eau. Les poissons sont des animaux très sensibles au moindre changement dans leur comportement, d’ailleurs des fois cela se remarque dans la bourriche.

Vers 17h00, après près de 10 heures de pêche, je décide de mettre fin à cette sortie de pêche à la perle. En effet, je dois encore revenir à mon lieu d’embarcation et amarrer la barque. Ensuite, le temps de tout ranger et il sera déjà tard.

Résumé de pêche durant la canicule de septembre

Le matin, tout a fonctionné comme sur des roulettes, mais vers 12h00 cela s’est calmé. Je me suis acharné à chercher dans le bord après le poisson avec une multitude de tests et de stratégies sans vraiment découvrir ce qui leur fallait. Ce n’est que vers 15h00, en pêchant plus loin, que j’ai réussi à réaliser la seconde partie de la bourriche qui se compose de 126 poissons : 4 gobies, 1 brème, 2 brémettes et 119 gardons en 10 heures de pêche.

Une belle pêche malgré la canicule durant cette sortie de pêche à la perle du mois de septembre 2023

Partagez votre expérience

N’hésitez pas à partager vos expériences de pêche avec nous, car cela contribue grandement à enrichir notre communauté en constante expansion. Vous n’êtes pas obligé de télécharger des vidéos ou des photos. Mais ce qui serait vraiment génial, c’est de pouvoir détailler au maximum votre sortie de pêche. Partagez les astuces, les endroits où vous avez eu le plus de succès. Mais aussi les perles qui ont fonctionné le mieux. Ainsi que les petits moments amusants que vous avez vécus en chemin.

Nous sommes impatients de découvrir vos récits et de profiter de votre expertise en matière de pêche à la perle du gardon. Vos conseils sont précieux pour les membres de notre communauté cherchant à s’améliorer.

Pour toute question ou commentaire, n’hésitez pas à nous contacter. Votre expérience et vos connaissances peuvent être une source d’inspiration pour d’autres amateurs de pêche.

Pour plus de ressources et de conseils sur la pêche à la perle, n’oubliez pas de consulter notre chaîne youtube. Vous y trouverez une mine d’informations utiles pour perfectionner vos techniques de pêche.

Restez informé des dernières actualités et publications en suivant notre blog sur blogger. Nous proposons des mises à jour en temps réel pour vous tenir au courant de tout ce qui se passe ici.

Enfin, abonnez-vous à notre chaîne Canalblog pour ne rien manquer de nos passionnantes aventures de pêche à la perle. Votre soutien est précieux pour notre communauté de pêcheurs!

À très bientôt pour de nouvelles escapades de pêche à la perle

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Abbaye d'Aulne le 7 septembre 2023
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 10h00 pour un total de 127 poissons

La moyenne des captures est de 13 poissons par heure

le détail des prises

122 gardon(s)

1 bréme(s)

4 gobie(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 32 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com