Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

217 personne(s) aiment cet article depuis le 12/10/2014

Nouveautés

L’importance du montage de la ligne pour la pêche à la perle

Pêche à la perle à l’Abbaye d’Aulne

Ce matin, je décide de me rendre à l’abbaye d’Aulne, un coin que j’apprécie particulièrement pour sa beauté. Les paysages sont magnifiques depuis Landelies jusqu’à la frontière française. Beaucoup disent que nous avons de la chance d’habiter près d’un cadre aussi superbe.
Pourtant, je vous assure qu’il y a du poisson dans toute la Sambre. J’ai déjà entendu parler de belles prises à Châtelet ou encore à Couillet, donc il doit y avoir aussi du poisson à Charleroi dans la Sambre, mais qui oserait tenter sa ligne avec une perle et son montage dans cette ville ?

Enfin, pour cette nouvelle sortie de pêche à la perle à l’abbaye d’Aulne, j’ai le choix entre deux postes de pêche : soit dans la voie navigable, soit sur le béton. J’ai deux barques, une en bas du déversoir et une autre en haut. J’ai deux barques simplement pour cette histoire de courant. Je sais très bien que lorsque cela ne va pas d’un côté, je vais pêcher de l’autre. De cette façon, je suis sûr d’avoir en général un bon courant.

Cette fois, j’irai pêcher dans la voie navigable pour deux raisons. Premièrement, les poissons retournent dans les grands fonds et, d’autre part, au pied du barrage, le courant y est trop vif.

Le montage de ma ligne pour la pêche à la perle

Pour maximiser mes chances de succès, je prévois le montage ma Ligne a perle avec précision. J’utiliserai du fil de 10/100 en bas de Ligne, du fil de 12/100 en corps de Ligne, et j’opterai pour un hameçon de taille 16. Bien évidemment, je n’oublierai pas ma panoplie de perles, essentielles pour cette technique de pêche.

Il est important de noter qu’en pêchant à la perle dans des fonds atteignant près de 3 mètres de profondeur, les plombées utilisées doivent être ajustées en fonction des conditions du courant. Si malgré tout le courant reste un peu trop rapide, il faudra régler minutieusement cet aspect.

Les premiers lancers

Dès les premiers lancers, je peux déjà anticiper une certaine complexité dans la prise des poissons. Il me faudra chercher la meilleure approche pour commencer à les attraper efficacement. Cela demande de la patience et de l’expérimentation. revoir aussi le montage de ma Ligne pour la perle.

Malgré une sortie de pêche qui s’est étendue sur une durée de 11 heures, je n’ai réussi à sortir de l’eau que 77 poissons. Ce résultat modeste équivaut à une moyenne de 7 poissons par heure. Personnellement, je m’attendais à mieux, car selon mon expérience, la pêche à la perle devrait généralement offrir un rendement d’au moins un poisson toutes les 5 minutes, voire davantage.

Cela souligne la nécessité de continuer à améliorer mes compétences et ma stratégie de pêche à la perle. Chaque sortie est une occasion d’apprendre et de perfectionner mes techniques pour atteindre des résultats plus satisfaisants.

Pas que la perle noire pour le montage

L’avantage de la pêche à la perle, lorsqu’il y a peu de prises, c’est qu’on n’est pas tenté de laisser sa Ligne dériver en espérant qu’un poisson morde. Au contraire, il faut chercher, tester différentes combinaisons possibles.

Il faut surtout oublier l’idée selon laquelle il n’y aurait qu’une seule perle noire comme appât. Certains pensent que la perle doit forcément ressembler à un appât traditionnel, comme le maïs, le blé ou le chenevis. Mais c’est faux, et je vais vous le démontrer simplement.

Les pêcheurs de carnassiers utilisent souvent des leurres qui n’ont aucune ressemblance avec une proie réelle. Malgré cela, ils parviennent à attirer le poisson grâce à la taille des hameçons ornant ces leurres, ce qui soulève des interrogations sur l’efficacité de cette supercherie.

Il en va de même pour les pêcheurs à la mouche. Donc, pourquoi serait-ce différent avec les perles ? J’ai déjà réalisé d’excellentes prises avec des perles grises et bleu doré, que vous pouvez retrouver dans mes packs de perles.

Dans la pêche à la perle, c’est comme la pêche des carnassiers, il faut y croire et expérimenter. La clé réside dans la confiance que l’on accorde à cette technique, car il existe de nombreuses possibilités de succès qui vont au-delà des apparences.

Si tu veux découvrir mes videos rends-toi sur ma chaine youtube

Le membre Phil-le-perleur a été pêcher à abbaye d'aulne le 12 octobre 2014
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 7h00 pour un total de 77 poissons

La moyenne des captures est de 11 poissons par heure

le détail des prises

74 gardon(s)

3 bréme(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 123 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com