Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

223 personne(s) aiment cet article depuis le 01/07/2014

Sorties de pêche à la perle

Médiocre pêche à la perle du 01 juillet 2014

Retour sur la voie navigable pour la pêche à la perle

Ce 1er juillet 2014 marque mon retour dans ma barque en acier à l’Abbaye d’Aulne, sur la voie navigable. Bien que ce ne soit pas mon endroit de prédilection, j’avance considérablement ma barque pour trouver un courant adéquat et un fond suffisamment plat. Malheureusement, le fond ne remonte pas légèrement en fin de coulée, mais plutôt l’inverse. Je pense qe je vais debuter avec la pêche avec une perle grise

Sur l’une des photos, tu peux apercevoir une partie de ma collection de perles. Si tu souhaites te lancer dans la pêche à la perle, tu auras besoin de différentes sortes de perles.

Apprendre a faire confiance aux perles

Malheureusement, de nombreux pêcheurs hésitent encore à franchir le cap. Beaucoup manquent de confiance en ces perles. Face à ces pêcheurs, j’ai toujours ma panoplie de questions. La première consiste à leur demander pourquoi les leurres artificiels ne fonctionneraient qu’avec les carnassiers. Souvent, la réponse reste un grand point d’interrogation.

Ensuite, lorsque je parle du choix de mes perles, certains me disent que la perle noire est la meilleure. Ma réponse reste toujours la même : pour les carnassiers, un seul leurre suffit-il ?, tout comme pour la pêche à la mouche.

Mais lorsque je leur demande pourquoi ils ont plus confiance en leur appât naturel qu’en les perles ? Cette question reste le plus souvent sans réponse.

Et pourtant, j’ai raison. Si le poisson n’était pas intéressé par les appâts artificiels, tout le monde pêcherait le carnassier avec des appâts vivants.

Je vois souvent des pêcheurs à la ligne traditionnelle occupés à pêcher avec cette méthode, tandis qu’à côté, une ligne à la perle remplace la traditionnelle de temps en temps, mais jamais l’inverse.

Cela m’a toujours surpris… Pourquoi ne pas faire l’inverse ?

Une chose à avouer, jamais vous n’aurez autant de choix d’appâts avec des perles qu’avec des appâts naturels.

Voilà, j’espère t’avoir ouvert un peu les yeux. Si tu n’es pas d’accord avec moi, libre à toi de t’exprimer dans les commentaires de cette page.

Retour sur la sortie de pêche à la perle

Revenons sur le déroulement de cette sortie de pêche.

Une fois arrivé sur place, avec mon matériel dans ma barque bien positionnée, je commence à déballer mon matériel. C’est toujours le même rituel au final. J’essaie d’avoir tout à portée de main. Une chose à prévoir lors d’une sortie de pêche à la perle est l’épuisette, car sans cela, cela pourrait être compliqué de lever une belle brème ou un autre poisson costaud.

La toute première chose à faire lorsque la ligne est montée est de prendre le fond de manière méticuleuse, mais dans mon cas, je connais très bien ma place. Donc, la seule chose à réaliser est de vérifier le niveau de l’eau. Avec ma technique, je règle mon indicateur de telle façon à ce que je puisse savoir où est le fond. Ainsi, lorsque mon indicateur sera à fleur d’eau, je saurai parfaitement que je suis à ras du fond. Grâce à cela, je pourrai manœuvrer ma ligne comme je le souhaite. Si je perle en diagonale, je sais que je pourrai laisser descendre mon indicateur plus profond, etc.

Le succès de la perle grise lors de cette sortie de pêche
Le plus dur maintenant est de trouver, comme on dit, la perle du jour. Mais aussi le bon nombre de plombs. Mais cela, je t’expliquerai dans une prochaine sortie de pêche à la perle.

Donc, je commence à perler le plus près possible de la barque avec une première perle. Mais directement avec le courant, je sais si je dois enlever des plombs ou en remettre. Ce jour-là, je pense que les plombs sont bons.

Les premières coulées

Lors des premières coulées, cela ne donne rien. Cela ne me pose pas de soucis, je rajoute un manchon et je teste plus loin. Déjà, je ressens les premiers tocs dans la ligne.

Cela est déjà un premier indice. Le poisson vient taper dans les plombs ou la perle.

On va vite le savoir. Je remplace la perle et je n’essaie même plus près de la barque. Directement, je perle dans la zone où j’ai senti les accoups. Cette fois-ci, c’est encore différent. Comme on dit, je les sens, mais je ne parviens pas à les prendre. Sans plus attendre, je sais que je dois tester une autre perle. Au bout de la cinquième perle, celle que je choisis est, une grise, le premier gardon sort de l’eau. Il n’a pas fallu attendre plus de 15 secondes de pêche après que ma perle grise ait touché le fond à 3 mètres. Mais cela est peut-être un hasard.

Lors du passage suivant, un deuxième gardon sort de l’eau. Cette cadence se tiendra durant une bonne partie de la journée, rythmée avec des passages où plus rien ne se produit. C’est la raison pour laquelle je vous parle toujours de moyenne. Parfois, j’ai l’impression que les gardons attendent en file après la perle.

Puis subitement, étrangement, plus rien durant 15 à 20 minutes. Il ne faut pas essayer de comprendre, c’est comme ça. Dans ce cas de figure, c’est le moment d’essayer un peu plus loin ou plus près, car le poisson peut s’être déplacé un peu.

La conclusion

En conclusion, cette sortie de pêche à la perle qui aura duré 5 heures m’aura ramené un total de 6,5 kilos avec 70 gardons, soit une moyenne plus que respectueuse de 14 poissons par heure tout cela avec cette fois la perle grise

La pêche à la perle est une technique impressionnante, mais il faut juste y croire. D’ailleurs, si cette technique est susceptible de t’intéresser, je t’invite à consulter mon site sans plus attendre.

Si tu veux être tenu en temps réel des nouveaux articles sans pour autant visiter le site, tu peux jeter un œil sur mon blog ou sur mon autre blog sur Canablog. Mais il y a aussi ma chaîne youtube où tu pourras retrouver mes vidéos.

Le membre Phil-le-perleur a pêché à Abbaye d'aulne le 1 juillet 2014
dans sambre
Conditions météorologiques Soleil
Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 5h00 pour un total de 70 poissons

La moyenne des captures est de 14 poissons par heure

le détail des prises

70 gardon(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 21 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com