Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

213 personne(s) aiment cet article depuis le 26/07/2014

Nouveautés

Splendide pêche à la perle du 26 juillet 2014

La versaille surplombée pour la pêche à la perle.

Ce jour-là, le rendez-vous est fixé avec Popol pour une partie de pêche à la perle. Il faut savoir que nous sommes deux passionnés de cette technique, mais avec des approches et des techniques totalement différentes.
La technique de Léopold pour la pêche à la perle se résume simplement à une ligne montée avec des plombs stylés et un flotteur de style Versaille surplombée. Il utilise également fréquemment un moulinet à canne. Notre seul point commun est le bas de ligne en 10/100 et le corps de ligne en 12/100.

Le principe de la versaille surplombée

Le principe est assez simple : après avoir soigneusement sondé l’endroit, il suffit de retirer environ 20 cm de fond, de sorte que lorsque le flotteur Versaille se trouve à 20 cm sous le niveau de l’eau, la perle devrait théoriquement toucher le fond.
Je précise bien « théoriquement », car en pratique, je doute fort que la perle atteigne réellement le fond.

Une fois que l’on a le sentiment que le flotteur est à environ 20 cm sous la surface de l’eau et que la perle ne touche pas le fond, on remonte brusquement le flotteur d’un coup de poignet sec, tout en maîtrisant surtout la partie supérieure du flotteur pour qu’elle effleure la surface de l’eau. Grâce à cette action, la perle remonte et c’est généralement à ce moment que le poisson se ferre tout seul. Lorsqu’un poisson est au bout de la ligne, on le sent immédiatement et on se laisse porter par le courant.

Les inconvénients de cette technique sont que le fond doit être débarrassé de tout et propre. L’autre inconvénient est que la perle doit descendre comme une vraie graine, selon la théorie des anciens. Cependant, cela reste une technique efficace lorsque le courant est présent.

En fait, cette technique est la plus répandue, et presque tous les pêcheurs pratiquant la pêche à la perle l’utilisent. Elle reste efficace.

Ma technique avec l’indicateur

En ce qui concerne ma technique, elle consiste à monter des plombs ronds sur une ligne de 12/100 et un bas de ligne de 10/100, reliés ensemble par les fameux émerillons que Popol confectionne lui-même. En effet, il ne faut pas utiliser d’agrafes comme bon nombre de pêcheurs à la perle le font, simplement parce que les attaches ont des bords tranchants qui finiront par couper le nylon avec le temps. C’est une technique assez spéciale, je dois dire, mais je la trouve plus efficace que celle décrite précédemment.

Cette technique est simple en soi. Il suffit de sonder l’endroit, de repérer les endroits encombrés tels que les cailloux, etc. Une fois que vous savez où se trouvent les défauts, vous pouvez facilement les contourner. Le réglage se fait via l’indicateur. Lorsque l’indicateur touche l’eau, vous savez que vous êtes au fond.

Cette sortie de pêche à la perle a été un réel plaisir partagé avec mon ami Popol. Dans notre bourriche, nous avons regroupé nos prises respectives. De mon côté, cela représentait

68 poissons, tandis que Popol n’a pas compté les siens. Mais je pense que, dans l’ensemble, nous avions à peu près le même nombre de poissons.

Pense à nous rejoindre sur Facebook

Le membre Phil-le-perleur a été pêcher à Landlies le 26 juillet 2014
dans sambre
Conditions météorologiques Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 5h00 pour un total de 68 poissons

La moyenne des captures est de 14 poissons par heure

le détail des prises

68 gardon(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 123 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com