Il y a déjà 2 commentaire(s) postés sur cet article en bas de page

178 personne(s) aiment cet article depuis le 25/06/2023

Nouveautés

Un brochet de 83 cm capturé durant la pêche à la perle

Retour d’une soirée bien arrossée

Après une soirée assez arrosée le samedi soir et n’ayant dormi que 2h30, je décide de partir pêcher le dimanche matin. Bien entendu, toutes mes affaires avaient été préparées la veille avec le plus grand soin.Ne me doutant pas qu’un brochet allait mordre lors de ma sortie de pêche à la perle

À 7h00, après le petit-déjeuner et malgré la fatigue, je prends le volant de ma voiture pour me rendre à l’abbaye. J’ai déjà une bonne idée de l’endroit où je vais pêcher, ce sera à l’abbaye d’Aulne, un peu plus haut que ma dernière sortie du 15 juin 2023, non loin d’une petite rivière qui se jette dans la Sambre.

Durant le trajet pour me rendre à l’abbaye, pendant un bref instant, j’>hésite malgré tout à aller voir le courant à Landelies. Mais étant très fatigué, je préfère pêcher dans ma barque, je finis donc par passer mon chemin, d’autant plus qu’aucun pêcheur n’est présent. J’ai de plus en plus l’impression que plus personne ne veut pêcher. Il faut dire aussi que pour ce jour, ils annoncent des températures au-delà de 30 degrés.

Me voilà enfin à l’abbaye d’Aulne après 30 minutes de trajet en voiture. Mon premier réflexe, avant quoi que ce soit, est de descendre voir le courant. À ma grande surprise, il est nickel.

Découverte d’un spot de pêche idyllique

Mais je vais quand même bouger ma barque pour aller m’amarrer juste en face, dans les arbres, afin d’être à l’abri du soleil. Cependant, à une condition que le courant ne soit pas trop rapide. Je rame donc jusqu’à ma destination, je stabilise ma barque et j’installe ma chaise pour pouvoir observer ce qui se passe avec le courant de ce côté. À première vue, et au vu du fond de 2 mètres de l’endroit, je trouve que cela convient bien pour pêcher. Il ne faut pas oublier de regarder au-dessus de soi pour se frayer un chemin avec la canne dans les arbres afin de décrocher les poissons. Je suis déjà venu pêcher à cet endroit il y a quelques années.

Il y a juste une chose qui me dérange, c’est que lorsque je bouge dans ma barque, celle-ci cogne sur la berge et cela résonne. Mais comme je n’ai rien pour empêcher cela, je devrais faire avec.

Il ne me reste plus qu’à m’organiser dans ma barque et avoir tout à portée de main. Après le montage de mes cannes, cette fois-ci, je vais utiliser les 3 techniques, qui seront donc : ma technique, celle de la versaille surplombée et bien évidemment celle de la perle flottante.

Comme toujours, la première chose à faire est de sonder ma place sur plusieurs distances et bien évidemment sur toute la coulée. Le fond est correct, ce n’est pas un billard. Mais à l’heure actuelle, avec tous ces gobies qui nous empêchent de pêcher sur le fond, quelle importance cela a-t-il au final ?

Le récit de cette sortie de pêche à la perle

Première coulée, rien… Pas grave, j’entame la deuxième et la troisième, toujours rien.

Bon, on va commencer notre routine. Je remets un manchon avec un plomb en moins et je change de perle. N’oublions pas que ma première recherche n’est pas de savoir quelle perle choisir, mais juste de vérifier où se situe le poisson, et cela je le saurai lorsque le poisson viendra taper dans la Ligne. Bon, toujours rien. On continue sans bouger les plombs, mais je change de perle avec un manchon en plus. Rien non plus, ok, pas de soucis.

Je change de technique, on va essayer avec la perle flottante, juste avec le scion et le porte-scion. Ah, cette fois ça bouge, c’est une bonne nouvelle. Je vais ajouter un manchon et voir ce qui se passe, de même, les poissons viennent bouger la ligne.

Me voilà rassuré, je ne devrais pas, dans un premier temps, pêcher loin. Je reprends ma technique et je change de perle, et cette fois je retire encore un plomb, car le courant ralentit. Premier passage et un gobie, pff, commencer sa sortie de pêche de cette manière, berk !

Bon, sans attendre, je retire 10 cm de fond. Je repasse plusieurs fois, mais rien. Pas grave, je change de perle, deux gardons coup sur coup. Ai-je enfin trouvé ce que le poisson veut ? Non, pas du tout, car les prochaines coulées vont s’avérer inefficaces.

Bref, tout au long de ma sortie de pêche, je teste et j’essaie. Je prends à chaque fois deux ou trois gardons, puis plus rien.

Subitement un départ inatendu

Subitement, j’ai un départ, cela dure 2 ou 3 secondes et je ramène ma ligne avec le bas de ligne coupé. Aïe, aïe, ce n’est pas vrai, cela est sûrement l’œuvre d’un brochet qui vient s’amuser durant ma session de pêche à la perle . Pas le choix, je remplace le bas de ligne. J’effectue de nouveau un changement de perle et de plomb, mais rien ne change, c’est toujours pareil, 2 ou 3 poissons.

Je vous avoue que pêcher de cette manière est usant. Il faut continuer à effectuer des changements au niveau de la ligne. Je modifie aussi ma façon de perler. J’essaie, bien évidemment, la perle flottante et ma ligne avec la versaille surplombée. C’est toujours pareil, 2 ou 3 poissons, puis plus rien.

Tout à coup, hop, de nouveau un démarrage, et même résultat que tantôt, le bas de ligne coupé. Mes doutes commencent à se confirmer, il y a du brochet sur place. Cela pourrait peut-être donner une explication à ces trous dans mes prises.

Dans l’après-midi, alors que je ramène un gardon, un brochet a tenté de l’attraper entre deux eaux. Croyez-moi, ce n’est pas une petite bête.

Tout cela ne me rassure pas. Le gardon qui suivra n’aura pas eu la même chance, d’ailleurs, tu pourras le voir sur cette vidéo. Le gardon était resté accroché à ma ligne en surface le temps que je prenne mon smartphone, et un énorme brochet est venu le prendre en surface. Un fameux remous s’ensuivra et me provoquera une peur bleue. Je vous assure que l’on se demande ce qui se passe quand une chose pareille arrive. Bien évidemment, plus de gardon et le bas de ligne coupé.

Départ du brochet dans cette pêche à la perle

De nouveau, je dois remplacer le bas de ligne. Je réalise encore quelques coulées jusqu’au moment où de nouveau j’ai un départ assez violent. Impossible que ce soit une brème, cela tire bien trop fort. Ça tire à gauche, à droite. Je suis sûr que ce n’est pas un chevesne. À mon humble avis, je suis sûr que c’est une carpe. Par moments, je reçois des à-coups. À cette étape, je n’ai plus qu’une seule envie, c’est juste de savoir ce qui est accroché à ma ligne.

Mais impossible de faire remonter le poisson. Cela fait déjà 30 minutes que je suis au combat avec ce point d’interrogation, et pour l’instant, aucun signe de faiblesse. Mais je parviens à le contenir avec mon bas de ligne en 12/100 et ma canne à carpe qui possède, je pense, un élastique de 2 mm. Si je n’ai pas encore cassé jusqu’à présent, c’est que tout se passe bien et que je travaille bien le poisson. Mon envie de savoir ce qui est au bout de la ligne est de plus en plus forte, juste voir, et je serais déjà content.

L’élastique sort par moments de plus d’un mètre, et je dois laisser par souvent mon scion dans l’eau. Au bout de 45 minutes, les premiers signes de faiblesse apparaissent.

Vais-je enfin au moins savoir ce que c’est ? La première chose que je vois est une nageoire, mais bon sang, je ne connais pas ce genre de nageoire.

La fin du combat

Après près de 50 minutes de combat et mon énorme surprise, c’est un brochet d’au moins 1 mètre qui est au bout de ma ligne. Je n’en reviens pas de la taille de ce monstre. Tu peux voir les vidéos ici et ici.Incroyable prendre un brochet en pratiquant la pêche à la perle

Lors des dernières agitations, deux gardons sortent de sa gueule mais toujours entiers. Quant au brochet, il est piqué sur la joue interne.

À présent, ma principale question est comment je vais sortir ce brochet de l’eau avec ma simple épuisette.

Par chance, deux pêcheurs au feeder qui pêchent à deux cents mètres de moi possèdent une épuisette. Après leur avoir demandé de l’aide, l’un d’eux vient avec une énorme épuisette pour m’aider. D’ailleurs, encore un immense merci les gars.

S’en suivent les photos et la mesure du monstre qui ne fait pas moins de 83 cm. Que d’émotions pour un dimanche. Superbe combat, un véritable gladiateur ce brochet. Bien entendu, comme pêcheur respectable, j’ai remis ce beau brochet à l’eau en lui faisant promettre de ne plus revenir dans ma zone de pêche. Tu peux voir sa libération dans cette vidéo.

La suite sera moins plaisante, car suite à cela, plus rien de spécial ne se produira sur la place. De temps en temps, un poisson, mais sans plus.

Conclusion de pêche à la perle avec le brochet

La conclusion de cette sortie de pêche sera donc une immense part d’émotion, suivie d’une certitude : cela ne risque pas de m’arriver de sitôt. Pour ce qui est du nombre de poissons, en décomptant l’histoire du brochet, cela fera quand même

8 gobies, deux ides, 1 chevesne, 1 brochet et le reste des gardons durant cette sortie de pêche à la perle. Donc, 66 poissons en 8 heures de pêche.

Tu trouvers plus bas les liens vers les videos de youtube

Le membre Phil-le-perleur a été pêcher à Abbaye d'aulne le 25 juin 2023
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 8h00 pour un total de 66 poissons

La moyenne des captures est de 8 poissons par heure

le détail des prises

54 gardon(s)

1 ide(s)

1 brochet(s)

8 gobie(s)

2 chevesne(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 123 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

2 réflexions sur “Un brochet de 83 cm capturé durant la pêche à la perle

  • Ah les inattendus de la pêche!!!

    On part pêcher guilleret le gardon à la perle et on se retrouve avec un beau brochet.
    Magnifique coup de ligne et bravo pour ta maitrise d’avoir pu l’amener à l’épuisette sur du 12/00.
    J’ai déjà eu deux fois le spectacle du brochet venant prendre le gardon que j’amenais en surface, c’est toujours surprenant et impressionnant.

    Malgré ces visites sur ta place belle pêche de gardons quand-même.

    Bravo, à la prochaine

  • Comme tu le dis, les imprévus font partie de la pêche, et celui-ci était vraiment surprenant.

    Il est vrai que j’ai du mal à comprendre comment j’ai pu maîtriser cette bête avec un élastique monté sur une ligne en 14/100 et 12/100 comme bas de ligne. Cela m’est déjà arrivé plusieurs fois cette histoire de brochet qui vient happer le gardon, mais c’est la première fois qu’une telle chose m’arrive.

    Je ne sais pas ce qu’il y a dans ce secteur, mais les brochets sont voraces comme jamais. Note bien que lorsque je suis retourné, alors que je tenais un gardon à plus de 20 cm de l’eau, un brochet a réalisé un looping pour venir le saisir. Cependant, c’est la première fois que je vois une telle scène. Je n’ai pas seulement vu sa gueule, mais tout le brochet sortir de l’eau.

    Je sais que de nombreuses personnes ne me prendront pas au sérieux, et pourtant… Mais il n’a pas réussi à prendre le gardon.

    Merci pour le commentaire, Did. À bientôt.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com