Cet article se sent bien seul sans commentaire(s) postés en bas de page

221 personne(s) aiment cet article depuis le 16/03/2014

Nouveautés

Magnifique pêche à la perle du 16 mars 2014

Choix stratégique de l’emplacement à l’abbaye d’Aulne

Lors de cette magnifique journée, je décide de me rendre seul à l’abbaye d’Aulne. Comme à mon habitude, en arrivant de bonne heure. Cette habitude me permet de profiter pleinement de ma session de pêche.Mais surtout d’anticiper les préparatifs nécessaires.La pêche à la perle demande de la patience avant tout

En arrivant tôt, je m’octroie le luxe de ne pas ressentir la pression de commencer à pêcher immédiatement. Je sais que je peux prendre mon temps pour préparer mon matériel avec soin. Pour cet endroit précis, mon équipement reste relativement simple : une canne équipée d’un élastique de 2 mm, un corps de ligne en 12/100 et un bas de ligne en 10/100. J’ai également fabriqué mon propre émerillon. La pêche à la perle ne nécessite pas l’utilisation d’un flotteur, un simple indicateur est amplement suffisant pour détecter les touches.

Ainsi une fois mon matériel préparé, j’ai la chance de pouvoir choisir parmi les différents emplacements disponibles. Connaissant bien les lieux, je sélectionne celui qui correspond le mieux à mes attentes et aux caractéristiques de la zone.

La pêche à la perle : patience et persévérance

Dans les profondeur de cet endroit, il est primordial d’être attentif pour éviter toute perte accidentelle. La rivière renferme des trésors abandonnés par d’autres pêcheurs, tels que des fragments de cannes et divers objets.

Au début de la pêche, il est souvent déconcertant de constater que les poissons ne se situent pas toujours aux mêmes endroits. La technique de bien grainer est importante et capitale. Cela demande donc une adaptation constante.

Mais, il peut arriver que les poissons négligent les perles qui se sont révélées fructueuses quelques jours auparavant.

La pratique de la pêche à la perle demande donc de la patience et une persévérance sans faille.

Si vous recherchez une capture immédiate sans effort, cette technique pourrait ne pas vous convenir. En revanche, si vous êtes en quête de défis et que vous appréciez l’apprentissage des subtilités de la pêche, la technique fascinante de la pêche à la perle saura vous satisfaire.

Il est vrai que cette méthode de pêche exigeante n’est pas toujours facile à maîtriser. Cependant, c’est précisément cette difficulté qui confère tout son charme à cette activité. En conclusion

Ce jour-là, ma persévérance a été récompensée par une belle bourriche. En seulement 6 heures de pêche à la perle, j’ai réussi à capturer 83 gardons, totalisant un poids de 6.5 kilos. Cela correspond à une moyenne de 14 gardons par heure
Il faut prendre en compte les spécificités de l’environnement et les défis qu’il présente. En moyenne, cela signifie que j’ai attrapé un poisson toutes les 4 minutes, témoignant ainsi de l’efficacité de la technique de pêche à la perle dans ces eaux.

N’oublie pas de nous rejoindre sur Facebook

Le membre Phil-le-perleur a été pêcher à abbaye d'aulne le 16 mars 2014
dans Sambre
Conditions météorologiques Soleil

Le membre a pêché avec Perle

La durée de la séance de pêche a été de 6h00 pour un total de 83 poissons

La moyenne des captures est de 14 poissons par heure

le détail des prises

83 gardon(s)

Nombre de jours restants pour visualiser les données météorologiques avancées 123 jours.

Pour rappel

Pour continuer à profiter de ce service, il faudra absolument poster 3 sorties de pêche par an avec des photos.

Vous devez être connecté pour voir les conditions météorologiques avancées. Connectez-vous ici.

Laisser un commentaire

PHP Code Snippets Powered By : XYZScripts.com